Mes livres de décembre

Une fin d’année en beauté avec 8 livres lus en décembre ! (bon il y a 2 nouvelles dans la liste ^^). Je boucle ainsi mes 12 articles sur mes lectures de 2018 !

Processed With Darkroom

A Game of Thrones (A Song of Ice and Fire, #1) de George R. R. Martin (4/5)

Je me suis fixé comme objectif (ambitieux) de relire via audiobook les cinq tomes de Game of throne avant la sortie de la saison 8 en avril prochain. Je n’avais pas bien réalisé que chaque tome faisait en moyenne 40h d’écoute ! J’ai mis presque 2 mois à terminer le Tome 1. Heureusement depuis, en grande partie parce que j’ai commencé mon entrainement trail, j’ai accélérer le rythme !

J’aime beaucoup le tome 1 de la saga, même s’il sert principalement à introduire les personnages et l’univers de GOT. J’avais oublié de nombreux détails depuis ma première lecture en 2014 !

Little Bird (Walt Longmire, #1) de Craig Johnson (4/5)

Résumé : Une plume posée près du cadavre, au fond d’un ravin, fait remonter les souvenirs du shérif Longmire : l’homme assassiné n’est autre que Cody Pritchard. Deux ans plus tôt, il a été très légèrement condamné pour le viol collectif de Little Bird, une jeune Indienne. Walt Longmire songe aussitôt à une vengeance communautaire. Quitte à devoir suspecter ses propres amis…

Mon avis : un roman policier qui change de ce que j’ai l’habitude de lire (pas pour le cliché du vieux policier grognon qu’on retrouve encore PARTOUT en 2019) puisqu’il se déroule dans un coin paumé du Wyoming. Le Shérif Walt Longmire est confronté à une enquête qui fait ressortir les tensions entre les habitants de la villes et ceux de la réserve indienne. J’ai beaucoup aimé  le personnage de Walt mais surtout tous les personnages secondaires au travers desquels Craig Johnson arrive à diffuser un bonne dose d’humour dans une enquête assez lourde de sens. Je compte bien retrouver Walt et ses équipiers dans une prochaine enquête.

Le Joueur d’échecs de Stefan Zweig (4/5)

Résumé : Czentowic, champion d’échecs arrogant, esprit borné à outrance, inculte et étonnamment stupide, occupe le premier plan jusqu’à l’entrée en scène de Monsieur B. Dès lors que cet aristocrate autrichien s’intéresse à la partie livrée entre le champion et les passagers amateurs, la direction du texte bascule.

Mon avis : Après « Marie-Antoinette » j’ai voulu continuer ma découverte de Stefan Zweig. Le joueur d’échec est l’un de ses nouvelles les plus connues. Je comprends désormais pouquoi. Je pense que jusqu’à présent c’est son écrit qui m’a le plus marqué (je dois encore lire « Le monde d’hier » qu’on m’a beaucoup recommandé). La maîtrise de la narration est impressionnante. Mon seul « reproche » est que dans tous les livres de Zweig que j’ai lu jusqu’à présent nous avons affaire à un narrateur passif, qui se contente de rendre compte des évènements dont ils est témoin ou du récit d’un autre. Ce procédé me laisse un peu en dehors de l’histoire, admiratrice du style mais en simple spectatrice.

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme de Stefan Zweig (3,5/5)

Résumé : Scandale dans une pension de famille « comme il faut, » sur la Côte d’Azur du début du siècle : Mme Henriette, la femme d’un de ses clients, s’est enfuie avec un jeune homme qui pourtant n’avait passé là qu’une journée… Seul le narrateur tente de comprendre cette « créature sans moralité », avec l’aide inattendue d’une vieille dame anglaise très distinguée, qui lui expliquera quels feux mal éteints cette aventure a ranimé chez la fugitive.

Mon avis : j’ai lu cette nouvelle dans la foulée du « joueur d’échec ». Dans un style toujours aussi maitrisé, Stefan Zweig nous offre une magnifique confession de femme sur une unique journée qui néanmoins aura marqué sa vie. A travers l’évocation de ces vingt-quatre heures, il dépeint la naissance d’une passion amoureuse fulgurante, irraisonnée et irrésistible d’une dame d’une quarantaine d’années pour un jeune homme de vingt ans son cadet…

Persuasion de Jane Austen (3,5/5)

Résumé : Anne est la seconde fille de l’honorable Sir Elliot de Kellynch. Persuadée par son amie Lady Russel, elle a dû rompre ses fiançailles avec le jeune Frederick Wentworth, un officier de marine pauvre, car il ne présentait pas les assurances d’un bon parti. Huit ans plus tard, sa famille connaît des revers de fortune. Son père décide alors de louer le château familial à l’amiral Croft, qui se trouve être le beau-frère de Frederick. Anne appréhende de revoir celui qui est resté son grand amour. Alors que s’achève la guerre avec la France, le capitaine Wentworth, fortune faite, revient avec le désir de se marier pour fonder un foyer. Il a conservé du refus d’Anne la conviction que la jeune fille manquait de caractère et se laissait trop aisément persuader…

Mon avis : c’est le troisième livre de Jane Austen que je lis (après « Orgueil et préjugé » et « Emma »). Jane Austen offre encore une fois une satyre de la société bourgeoise de son époque. Dans Persuasion elle le fait au travers des personnages secondaires qui gravitent autour de la douce et docile Anne : un père futile qui ne pense qu’à son apparence, un soeur cadette égoïste et hypocondriaque, un cousin arriviste, une veuve manipulatrice… J’aime toujours autant me transporter dans cette période de l’histoire anglaise au travers des romans de Jane Austen même si je préfère la noirceur des soeurs Brontë (au risque de me faire lapider, il y a un côté rom com dans les romans de Jane Austen qui m’empêche de les aimer à 100%).

Ça commence par moi de Julien Vidal (3,5/5)

Résumé : Tester et adopter une action écocitoyenne chaque jour pendant un an, c’est le défi que s’est lancé Julien Vidal. Il a choisi de partager son expérience et a répertorié ses 365 actions sur le site internet cacommenceparmoi.org. Voici un récit de vie au pays de l’utopie écologique à l’énergie contagieuse et à l’optimisme entraînant, accessible et rassembleur. Des solutions du quotidien, simples, efficaces (et économiques) pour changer le monde, ou comment réduire son empreinte écologique par quatre et diviser la taille de sa poubelle par dix, tout en économisant 300 euros par mois et en se reconnectant avec soi-même.

Mon avis : un livre qui serait à mettre entre toutes les mains ! Pour ceux qui s’intéressent déjà au sujet écologique ce livre ne révolutionne rien mais à l’avantage de nous parler à nous « citoyen » dont le principal pouvoir réside dans notre consommation. Il y a plein de bonnes idées à piocher dans ce livre pour diminuer son empreinte écologique.

Le clan de l’ours des cavernes (Les enfants de la Terre #1) de Jean Auel (3,5/5)

Résumé : Il y a 35 000 ans, une longue période glaciaire s’achève et la Terre commence à se réchauffer. Lentement, durant des millénaires, l’homme s’est peu a peu dégagé de la bête et il apparait à peu près tel qu’il est aujourd’hui. Il connait l’outil, le feu, le vêtement. Il fabrique des armes pour chasser, aménage des grottes pour s’abriter. Dans le chaos de la nature, il est parvenu à créer un peu d’harmonie.
En ces premiers temps du monde, Ayla, une fillette de cinq ans, échappe à un tremblement de terre et se sort des griffes d’un lion pour se refugier auprès d’un clan étranger. Très vite, les gestes et les paroles d’Ayla suscitent l’étonnement et l’inquiétude.

Mon avis : Tout commence par un tremblement de terre qui sépare Ayla, agée de 5 ans de sa famille. La petite fille survie tant bien que mal seule dans la nature avant d’être secourue par Iza, la guérisseuse du clan de l’Ours des cavernes, appartenant au peuple Néandertalien. L’arrivée de l’enfant dans le clan sème le trouble. En effet Ayla est différente d’eux. Laide, blonde, aux yeux couleur du ciel, une petite brindille, elle est une « Autre », du peuple des Homo Sapiens. Ayla devra apprendre la langue du clan faite de signes, leurs coutumes, leurs croyances.

Une lecture interessante qui témoigne de la fin d’un peuple voué à disparaitre, de moins en moins adapté à son environnement. Jean Auel a réalisé un énorme travail pour retranscrire de façon précise le quotidien du clan. J’ai cependant trouvé le récit un peu long.

Us Against You (Beartown, #2) de Fredrik Backman (4/5)

Résumé : Après les évènements qui ont déchiré la ville dans « Beartown », les habitants de Beartown doivent affronter la dissolution de leur équipe de hockey. Cette nouvelle ne fait qu’empirer les relations déjà tendues avec la ville voisine et rivale de Hed. Au milieu de ce chaos, un nouveau coach de hockey fait son apparition au sein de Beartown et est loin de faire l’uninimité…

Mon avis : Je vous ai déjà parlé de mon coup de coeur pour Beartown ici. J’ai donc sauté sur la suite dès sa parution (toujours pas traduit en français). J’ai retrouvé avec plaisir Benji, Amat, Maya et Ana. Le fond de l’histoire est toujours aussi tragique et mon coeur s’est serré de nombreuses fois. Fredrik Backman a un don pour donner vie à cette communauté et faire ressentir des émotions fortes à ses lecteurs.

Publicités

3 réflexions sur “Mes livres de décembre

  1. A défaut de me répéter chaque mois, j’adore tes articles lectures!
    Je viens de mette Little bird dans ma wishlist, tu m’as donné envie. J’ai commandé beartown je devrais le recevoir cette semaine, j’ai hâte vu l’éloge que l’on en a fait. C’est assez bizarre que tu parles de Games of Throne car je n’ai jamais regardé la série (oui, oui) mais je suis tentée par lire les bouquins. A voir, j’ai peur que ça soit dense, et vu que je lis en anglais que ça soit assez compliqué avec des termes pointus.
    Bonne semaine

    1. Merci pour tes commentaires !!
      J’espère que tu vas aimer Beartown, j’ai la pression maintenant 😉
      Pour GOT, je les ai lu en anglais il y a 5 ans et le vocabulaire n’est pas trop compliqué, par contre c’est très dense (+ de 1000 pages pour le tome 3) mais l’univers est passionnant !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s