Mes livres de Mai

Je rattrape un petit peu mon retard de compte-rendu de lecture ! Je suis partie en vacances au moi de mai ce qui m’a permis d’enchainer la lecture des deux premiers tomes de l’Assassin Royal de Robin Hobb !

L’apprenti assassin et L’assassin royal – Robin Hobb (5/5)

Résumé : Au château de Castelcerf le roi Subtil Loinvoyant règne sur les Six Duchés; il est aidé dans sa lourde tâche par son fils Chevalerie qui, comme son père et tous les nobles du royaume, porte le nom de la qualité que ses parents espéraient le voir développer. Ainsi le frère du Roi-servant s’appelle-t-il Vérité et leur demi-frère, né d’un second lit, Royal. Suite à une aventure restée inconnue de tous, Chevalerie donne à la lignée un nouveau descendant : un bâtard, dont la simple existence va bouleverser le fragile équilibre qu’avait établi le roi pour contrôler ses turbulents fils. Ce héros malgré lui, nommé Fitz, voit son avenir s’assombrir au fil du temps. Alors que les autres enfants ont déjà leur place à la cour et dans ses intrigues, lui devra la mériter et servir la couronne en devenant ce que personne ne voulait être : l’Assassin royal. Au service de son roi, il apprendra les poisons, le meurtre et la trahison…

(Je ne partage pas le résumé du second tome pour éviter tout spoiler… ^^)

Je vous en ai déjà parlé, j’ai eu un énorme coup de coeur pour ces romans de fantasy ! Je me suis plongé sans retenu dans cet univers medieval fantastic. Je vous ai listé toutes les raisons qui font que j’ai adoré ce roman.

– Les personnages fouillés et attachants. Fitz est le parfait jeune héros de roman initiatique (orphelin, doté de pouvoirs magiques et qui doit affronter des épreuves avec l’aide de vieux sages, cela ne vous rappelle rien ?!). L’histoire est raconté de son point de vue et débute alors que Fitz n’est qu’un jeune garçon. Au fil des chapitres Fitz grandit et prend de l’empleur. Pour moi qui aime voir les personnages se développer et prendre le temps de les « connaitre » j’ai adoré cette construction ! Les personnages secondaires sont également très attachants, en particulier Burrich (<3) et Vérité qui serviront de figure paternette à Fitz. La relation entre Burrich et Fitz m’a même décroché quelques larmes… Pour autant aucun personnage n’est parfait et tous présente des défauts qui vont servir l’intrigue. Ce sont ces personnages très humains et réalistes dans un monde fantastiques qui ont contribué sans doute à mon coup de coeur !

– Un monde immersif très bien construit. A aucun moment Robin Hobb ne prend ses lecteurs pour des débiles. Un écueil dans lequel certains auteurs de SF ou Fantasy tombent souvent est de prendre le lecteur par la main en lui expliquant en détail façon presque encyclopédique l’univers qu’ils ont construit. Ici les éléments fantastiques sont introduits progressivement dans l’intrigue et c’est au lecteurs de comprendre par lui même ce monde qui lui est étranger.

– Le rythme est plutôt lent pour un roman de fantasy. Il y a moins d’action que dans GOT par exemple mais cela ne m’a pas dérangé. Cela m’a permis de m’attacher encore plus à l’univers et aux personnages. Pour autant il y a des rebondissements et l’intigue est riche et complexe. Si vous aimez les jeux de pouvoir, les histoires faits de princes, de traitres et de magiciens, ces romans sont fait pour vous !

Retour à Killybegs – Sorj Chalandon (3,5/5)

Résumé : Maintenant que tout est découvert, ils vont parler à ma place. L’IRA, les Britanniques, ma famille, mes proches, des journalistes que je n’ai même jamais rencontrés. Certains oseront vous expliquer pourquoi et comment j’en suis venu à trahir. Des livres seront peut-être écrits sur moi, et j’enrage. N’écoutez rien de ce qu’ils prétendront. Ne vous fiez pas à mes ennemis, encore moins à mes amis. Détournez-vous de ceux qui diront m’avoir connu. Personne n’a jamais été dans mon ventre, personne. Si je parle aujourd’hui, c’est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. Parce qu’après moi, j’espère le silence

Ayant vécu en Irlande pendant 2 ans, j’ai été confronté au souvenir de cette période sombrede l’histoire irlandaise. Pendant mon séjour j’ai réalisé que les affrontements entre l’IRA et les britaniques est une blessure qui n’est pas encore totalement cicatrisée… J’avais donc très envie d’en apprendre plus sur cette période dont je n’avais jusqu’à présent qu’une vague connaissance.

Ce roman nous fait pénétrer au coeur de l’Armée Révolutionnaire Irlandaise dont le narrateur,Tyrone Meehan, est une figure emblématique. Héros ou terroriste selon le point de vu, Tyrone nous fait le récit tout en flash-back de son arrivée dans les rangs de l’IRA, les premiers affrontements, et de son ascension au sein de l’organisation jusqu’à la trahison. Car au delà du pur roman historique ce livre c’est la confession d’un héros devenu traitre.

We should all be feminist – Adichie Chimamanda Ngozi (4/5)

Un cours essai lu en anglais pour faire une pause entre 2 pavés !

J’avais beaucoup apprécié « Americanah » d’Adichie Chimamanda Ngozi, dans lequel elle développait déjà certaines idées féministes. Dans « We whould all be feminist » elle explique de façon simple pourquoi la question du féminisme devrait être universelle. Si vous vous intéressez déjà au féminisme les idées présentées dans ce livre ne vous paraitront pas révolutionnaires. En revanche c’est un texte utile pour sensibilisé des personnes (notamment des hommes) qui ne se sentent absolument pas concernés.

Mon frère – Daniel Pennac (3,5/5)

Résumé : « Je ne sais rien de mon frère mort si ce n’est que je l’ai aimé. Il me manque comme personne mais je ne sais pas qui j’ai perdu. J’ai perdu le bonheur de sa compagnie, la gratuité de son affection, la sérénité de ses jugements, la complicité de son humour, la paix. J’ai perdu ce qui restait de douceur au monde. Mais qui ai-je perdu? »

J’aime énormément l’écriture de Daniel Pennac. Si les livres de la saga des Malossaine restent mes préférés, je ne loupe aucune de ses parutions.

Daniel Pennac nous raconte donc ce frère qu’il semble ne pas connaitre. Il l’évoque avec humour et tendresse en mêlant ses souvenirs au texte de Bartleby de Melville, livre que les deux frères chérissaient. C’est un texte extrêmement touchant, d’autant plus pour les personnes qui ont déjà fait l’expérience du deuil.

The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy – Douglas Adams (3,5/5)

Résumé : Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée: que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d’autoroute; que la Terre va être détruite d’ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d’une future voie express intergalactique; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse, et s’apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie? Pas de panique! Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l’accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

La rencontre inatendue (et réussie) de la Science-Fiction et de l’humour anglais !

Arthur Dent, archétype de l’anglais flegmatique et pince-sans-rire se retrouve auto-stopeur de l’espace bien malgrè lui. C’est absurde, loufoque et décallé, plein de rebondissements délirants. De quoi se changer les idées et passer un bon moment !

J’ai écouté ce roman en audiobook.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s