3 expos à voir à Paris ce printemps

Je sais qu’avec le beau temps qui est revenu d’un coup, on a plus envie de flanner dans un parc que dans un musée mais ce serait dommage car il y a de très chouettes expos à voir en ce moment à Paris.

Delacroix au musée du Louvre

Envie de peinture classique ? Dirigez vous vers le Louvre pour l’exposition consacrée à Eugène Delacroix.

Je dois avouer qu’avant cet exposition lorsque je pensais à Delacroix, je pensais surtout à à « La Liberté guidant le peuple ». C’est pourtant réducteur, Delacroix a été un peintre prolifique, cette exposition réunissant pas moins de 180 tableaux, dont les oeuvres présente une grande diversité (nus, animaux,  natures mortes ou paisibles paysages).

Au delà des oeuvres magifiques exposé on découvre également des extrait de la correspondance de l’artiste et surtout de son Journal. Car Delacroix écrivait et très bien.

Jusqu’au 23 juillet

William + Klein à la Galerie Polka

J’avais découvert les photos de William Klein il y a quelques années à l’occasion d’une exposition à la Maison Européenne de la Photographie. J’étais tombée sous le charme de ses portraits en noir et blanc et de ses photos urbaines qui savent si bien capturer l’esprit de villes comme New York.

Cette nouvelle rétrospective est organisée à l’occasion des 90 ans du photographe.

Une expo photo à ne pas louper et gratuite qui plus est ! Dépechez-vous, l’exposition se termine le 26 mai.

Galerie Polka, 12 Rue Saint-Gilles, 75003 Paris

Chagall, Lissitzky, Malévitch au Centre Pompidou

Une expo dont j’attendais beaucoup (trop) et qui m’a un peu déçue. Je suis une grande fan de Chagall. Tout ça à cause de ma mère qui, à ma naissance, a affiché ce tableau (« I and the village ») dans ma chambre et sous lequel j’ai grandi.

Malheureusement (pour moi), les tableaux de Chagall ne représentent qu’une petite partie de cette exposition. Les autres oeuvres, celles des artistes de l’avant-garde russe de 1918 à 1922, ne m’ont pas vraiment emballées. Il s’agit d’oeuvres très géométriques, souvent froides, qui n’ont pas la poésie des tableaux de Chagall que j’aime tant. En revanche j’ai trouvé les explications sur l’École populaire d’art de Vitebsk très intéressantes.

Jusqu’au 16 juillet au Centre Pompidou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s