Mes livres de mars

Avec un peu de retard, voici mon bilan de lectures du mois de mars !

Ce fut un mois en dents de scie avec des coups de coeur et des livres « mouais bof » (dont un que j’ai abandonné car je n’arrivais tout simplement pas à entrer dedans). Je crois que j’avais besoin de lectures légères ce mois-ci. Les livres plus « sérieux » qui me plaisent habituellement n’ont pas réussi à m’entousiasmer.

  • Stoner – John Williams (3/5)

Il est un peu difficile d’expliquer le sujet de ce livre car de premier abord il s’agit simplement du récit d’une vie qui n’a rien d’exceptionnelle. On suit le parcours de William Stoner, de sa naissance à sa mort. Après des années à aider ses parents, Stoner quitte la ferme familiale et débarque à l’université du Missouri en 1910 pour y étudier l’agronomie. Délaissant ses cours de traitement des sols, il découvre les auteurs, la poésie et décide de se vouer à la littérature, quitte à décevoir les siens. Il ne quittera jamais le microcosme de l’Université où il devient  professeur.

Au final ce livre c’est la chronique d’une vie ordinaire. Du mariage raté à la retraite forcée, le récit de son existence est teinté de pessismisme, illuminé de passages de joies éphémères peints avec beaucoup de délicatesse et de sobriété. L’écriture est très belle (la version française a été traduite par Anna Gavalda). J’ai aimé ce récit même si je suis restée un peu trop en dehors. Difficile de ressentir de l’empathie pour le personnage de Stoner, qui laisse la vie lui glisser dessus.

  • Lonesome Dove (épisode 2) – Larry McMurtry (4,5/5)

Il s’agit du deuxième tome de cette saga (je vous avais parlé du premier tome dans mes livres de janvier). Sans surprise j’ai adoré cette suite ! J’ai été ravie de retrouver les personnages de Gus McCrae et Woodrow Call, ces deux cowboys si différents mais inséparables.

On reprend là où le premier tome s’était arrêté, sur la route du Montana, où les deux hommes et leur équipe accompagnent leur convoi de bétail lors d’un extraordinaire périple à travers l’Ouest. Dans ce tome, les personnages vont devoir affronter de nombreuses épreuves, des catastrophes naturelles aux fantômes du passé…

L’histoire est pleine de rebondissements sans que cela soit au détriment des personnages qui sont tous très bien construits, aussi bien nos deux héros que l’ensemble des personnages secondaires.

Encore une fois, je vous recommande Lonesome Dove, une immense saga incontournable à travers l’Ouest américain.

  • Le Petit Prince – Antoine de Saint-Exupéry (4/5)

A 30 ans je n’avais toujours pas lu ce livre culte d’Antoine de Saint-Exupéry. J’ai rattrapé cela en une journée négeuse de mars. Comme souvent avec les livres cultes, j’avais peur d’être déçue et heureusement ce ne fut pas le cas. La poésie de ce livre m’a transporté…

  • Ready Player One – Ernest Cline (4/5)

Je voulais absolument finir ce livre avant la sortie du film de Spielberg ! Ce n’est pas forcément le genre de livre que je lis habituellement, mais on me l’a recommandé et je ne regrette absolument pas ma lecture !

Si vous n’avez pas vu le film, Ready Player One est une dystopie qui prend place en 2044 dans un avenir pas vraiment gai où la Terre est à l’agonie. Comme la majeure partie de l’humanité, Wade, 17 ans, passe son temps dans l’OASIS – un univers virtuel où chacun peut vivre et être ce qui lui chante. Mais lorsque le fondateur de l’OASIS meurt sans héritier, une formidable chasse au trésor est lancée : celui qui découvrira les trois clefs cachées dans l’OASIS par son créateur remportera 250 milliards de dollars ! Multinationales et geeks s’affrontent alors dans une quête épique, dont l’avenir du monde est l’enjeu.

Pour remettre les choses dans leur contexte, je n’y connais absolument RIEN en jeux vidéos. Ma seule expérience en la matière se limite aux Sims… Pourtant c’est un univers que je trouve très intéressant (comme tout ce qui repose sur l’imaginaire…). Tout ça pour dire que l’on peut lire RPO sans être geek ! L’univers est très immersif, très bien construit. Dès les premières pages Wade nous guide dans ce futur aux codes nouveaux (parfois de façon un peu trop appuyé notamment, au début du livre) (contrairement au film, mais c’est un autre débat…). Les personnages sont attachants et le mélange d’éléments futuristes et de pop culture des années 80 est réjouissant.

  • Little Women – Louisa May Alcott (4/5)

Cela faisait un moment que j’avais envie de relire ce classique de mon enfance. A l’époque je n’avais que le premier tome (en français) et je le lisais presque tous les ans. J’adorais me plonger dans le quotidien de ces quatre soeurs si différentes dans une époque et un pays qui me praissaient très éloignés.

Cette magnifique édition anglaise de Penguin Classics rassemble le premier tome (« les quatre filles du Docteur March » en français) et sa suite (« le Docteur March marie ses filles »). Si le ton est parfois un peu moralisateur et prédicateur, l’histoire m’a touché tout autant que dans mon enfance. Je suis profondément attachée au personnage de Jo et j’ai toujours été très déçue qu’elle et Laurie ne terminent pas ensemble…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s