Expo photo : Irving Penn au Grand Palais

Je vous parle habituellement des expo que je vais voir dans mes billets fourre-tout mais je n’avais pas envie d’attendre le prochain pour vous parler de cette expo qui a été un véritable coup de coeur.

L’année 2017 célèbre le centenaire de la naissance d’Irving Penn, l’un des plus grands photographes du XXe siècle. En partenariat avec le Metropolitan Museum of Art de New York, le Grand Palais rend hommage à cet artiste talentueux, célèbre pour ses photographies de personnalités majeures telles que Pablo Picasso, Yves Saint Laurent, Audrey Hepburn, Alfred Hitchcock, etc.

La première salle de l’exposition nous présente les premieres oeuvres d’Irving Penn qui débuta comme assistant au Harper’s Bazaar. Les premiers photographies exposées sont des natures mortes, à première vue éloignées du travail de portraitiste que l’on connait, même si on reconnait déjà le style de l’artiste. Ainsi que des thèmes que l’on retrouvera plus tard dans sa carrière.

Les salles suivantes sont consacrées aux portraits. On y retrouve d’abord une série de portraits de célébrités exécutés pour Vogue dans les années 40. A l’époque Penn a carte blanche pour les décors, l’éclairage et la conduite des séances. Il choisit des décors bruts afin de concentré toute l’attention du spectateur sur le sujet créant ainsi son style dépouillé qui fera sa notoriété. Il se consacre ensuite à la photographe de mode. C’est ainsi qu’il rencontra le modèle Lisa Fossagrives qui deviendra sa femme.

Mais Penn est également un grand voyageur. Fin 1948, Vogue l’envoie à Lima pour des photos de mode. Il profitera de ce voyage pour exécuter des centaines de portraits des habitants de Cusco, vêtus du constume traditionnel en laine.

La salle suivante est l’une de mes préférée, elle est consacrée à une série réalisée pour Vogue en 1950 et consacrée aux petits métiers. On y trouve des portraits de vendeurs de rue, vitrier, boucher,… J’ai trouvé ces photos très touchantes.

Les portraits suivants sont à nouveaux ceux de célébrités, réalisés dans les années 50 et 60. On y retrouve les plus connus de l’artistes : ceux de Audrey Hepburn, Dali,Truman Capote… Pour Penn, l’essentiel est de percer l’expression de façade des célébrités qui viennent poser dans son studio.

Un autre salle est consacrée aux voyages du photographe. A la fin des années 60, Vogue l’envoie en Afrique et dans la région d’Asie Pacifique où il plante une tente-studio dans laquelle il photographie les habitants en tenues traditionnelles.

Les dernières salles sont consacrées aux oeuvres plus tardives du photographe, principalement des natures mortes.

Une très belle expo, allez-y vite avant qu’il n’y ai foule !

***

Infos pratiques : du 21 Septembre 201729 Janvier 2018
Tous les jours de 10h à 20h – Nocturne le mercredi jusqu’à 22h

4 commentaires

    1. J’y suis allée le soir du premier jour et il n’y avait personne ! C’est le bon plan à Paris: visiter les expo pendant la première semaine avant que tout le monde en entende parler 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s