Dernières lectures

En ce qui concerne la lecture, j’ai beau lire régulièrement, je fonctionne beaucoup par période. Certains mois je dévore 6 à 7 romans et d’autres j’ai du mal à en finir 3. Je ne me met jamais la pression mais au contraire j’écoute mes envies. J’ai dévoré pas mal de livres le mois dernier, d’autant plus que j’ai pas mal voyagé (les livres sont mes meilleurs amis à l’aéroport et dans l’avion). Je partage aujourd’hui avec vous 3 de ces romans.

FullSizeRender

Brooklyn de Colm Toibin

Résumé : Au début des années 50 en Irlande, Eilis est une jeune fille discrète et posée. Elle habite avec sa mère et sa grande soeur Rose dans une petite ville où elle étudie la comptabilité. Mais dans l’Irlande de l’après guerre rares sont les oportunités. Rose, pour offrir à sa soeur la chance qu’elle n’a pas eu, fomente un plan avec l’aide d’un prêtre irlandais expatrié aux Etats-Unis afin d’envoyer Eilis à Brooklyn.
A ses dépens Eilis s’engage donc dans ce voyage et fait ses adieux à sa mère et sa soeur sans savoir quand elle les reverra. A Brooklyn, elle rejoint une pension de jeunes filles tenue par une logeuse irlandaise et trouve un emploie dans un grand magasin. Mais les débuts sont difficiles, entre le mal du pays et l’adaptation à la culture américaine, la jeune fille passe une première année difficile. Jusqu’à ce qu’elle rencontre un jeune italien lors d’un bal de la paroisse et commence à envisager un véritable avenir en Amérique.

Mais un évènement tragique dans sa famille en Irlande va l’obliger à retraverser l’Atlantique. En proie aux interrogations, aux doutes, quel sera son choix ?

J’ai beaucoup apprécié ce livre qui m’a replongé dans l’univers du film que j’avais beaucoup aimé. Cependant je m’attendais à un peu plus à découvrir des aspects non exploités de l’histoire, sachant que les romans sont souvent beaucoup plus riches que les films. Ce n’est pas vraiment le cas ici. Le film était finalement extrêmement fidèle au texte.
Je vous conseille quand même ce roman, tout particulièrement si vous n’avez pas vu le film. L’histoire est à la fois inintéressante (l’imigration irlandaise dans les années 50 à Brooklyn) et touchante.

Le Nom de la Rose d’Umberto Ecco

Ce la fait un moment que je voulais lire ce roman sans cesse cité parmi les classiques de la littérature policière. Je n’ai pourtant jamais vu le film qui est portant également un classique (j’essaierai de réparer cette erreur rapidement !).

L’histoire se déroule en 1327, alors que la chrétienté est divisée entre l’autorité du pape Jean XXII et celle de l’Empereur Louis IV du Saint-Empire.
Guillaume de Baskerville, ex-inquisiteur se rend dans une abbaye bénédictine italienne, accompagné par son jeune secrétaire Adso. Dès les premières lignes la dynamique entre les deux personnages s’installe: Guillaume en Sherlock Holmes médiéval et Aldo, également le narrateur de l’intrigue, un jeune Watson fasciné par son maître.

A leur arrivée sur les lieux, Guillaume et Adso sont témoins d’une agitation anormale au sein de la communauté bénédictine. En effet, un drame est survenu. le corps disloqué d’un jeune moine a été retrouvé au pied d’un des bâtiments de l’abbaye. L’abbé demande alors à Guillaume de tenter de faire la lumière sur cette mort tragique. Pour les besoins de son enquête, Guillaume pourra aller et venir à sa guise au sein de l’abbaye ; seule la bibliothèque, renfermant des livres sacrés, lui sera interdite, à l’exception du scriptorium où travaillent les frères copistes et les enlumineurs.

Un autre décès survient mais rapidement l’enquête de Guillaume se heurte aux comportements étranges des moines et aux secrets qui entourent cette bibliothèque inaccessible.

Il faut ajouter que l’enquête s’inscrit dans un climat de conflit théologique et politique entre les franciscains et l’autorité pontificale. Pour être totalement honnête avec vous j’ai parfois eu un peu de mal à aller au bout des passages plus théoriques, n’étant pas particulièrement attirée par la théologie…

J’ai en revanche énormément apprécie la partie « enquête » du roman. Ce qui fait la force de ce récit pour moi c’est la facilité avec laquelle Umberto Ecco qui nous plonge dans un Moyen-Age saisissant de réalisme. Nous déambulons avec Guillaume et Adso au sein de cette abbaye remplie de mystères, des non-dits et de moines hermétiques. J’ai tout particulièrement aimé les passages où Guillaume et Adso explorent la bibliothèque de nuit. Sans compter que l’écriture n’est pas dénuée d’humour.

A lire pour tous les fan de policiers et de littérature historique !

Fall of Giants de Ken Follett (« La Chute des Géants »)

Je suis une grande fan des romans historiques de Ken Follett. Après avoir dévoré le diptyque « Les Piliers de la Terre » et « Un monde sans fin », je me suis lancé le mois dernier dans la série « Le siècle » composée de trois romans, chacun traitant de l’une des trois grandes guerres du XXème siècle.

Le premier tome, « La Chute des Géants » se déroule lors de la première guerre mondiale, depuis l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand à la signature de l’armistice.

Les romans historiques de Ken Folett sont tous construits autour du même principe (et cela fonctionne à chaque fois) : une dizaine de personnages principaux que l’on suit sur plusieurs années, leurs destins s’entremêlant autour des évènements historiques. La petite histoire au sein de la Grande Histoire.

Dans la Chute des géants on retrouve:

En Angleterre:
– Billy Williams: fils d’un leader local du syndicat des mineurs du pays de Galles. Il va vite s’enroller et participer aux combats en France.
– Ethel Williams: soeur de Billy, elle travaille dans un premier temps au château du comte Fitzherbert en tant que femme de chambre mais devra déménager à Londres suite à un malheureux évènements.
– Fitz: aristocrate local part également combattre en France.
– Maud : soeur de Fitz, très engagée pour la cause des femmes et amoureuse de Walter. Ils vont tout faire pour rester ensemble malgrè la guerre qui sépare leurs deux pays.

En Allemagne:
– Walter : comabt pour l’armée allemande, ami de Fitz et amoureux de Maud.

Aux Etats Unis:
– Gus : collaborateur du président Wilson, il assiste aux manœuvres diplomatiques qui amènent les États-Unis à déclarer la guerre à l’Allemagne.

En Russie :
– Lev Pechkov: arnaqueur et beau parleur, il est obligé de fuir la Russie pour les Etats Unis à la suite d’une magouille qyui tourne mal, laissant sa maîtresse Katerina enceinte.
– Grigori: frère de Lev et amoureux de Katarina, il prendra pard à la révolution d’Octobre en Russie

Tout ces personnages gravitent les uns autours des autres sur plusieurs continents. A travers chacun on découvre l’un des aspects de ce début de siècle. La Grande Guerre bien sur, mais également la révolution en Russie, la bataille des suffragettes en Angleterre, les évènements politiques aux Etats Unis…

Malgré la taille de ce pavé historique (plus de 1000 pages), j’ai dévoré ce roman. Les petites intrigues et histoires d’amour donnent du sel au récit mais c’était également très intéressante de découvrir la 1GM du point de vue des autres nations (notamment le point de vue russe que je ne connaissait quasiment pas).

J’ai déjà prévu de lire le deuxième tome, « L’Hiver du monde » (autour de la seconde guerre mondiale) cet été 🙂

3 commentaires

  1. super! on partage le même engouement pour K.Follet et je vais cette semaine m’atteler à ‘La Chute des Géants ». Pour le Nom de la Rose, je ne peux que te (le tutoiement ne te choque pas trop?) conseiller de voir le film qui, à mon avis, est mieux que le livre. J’ai du mal avec Umberto Ecco et ses descriptions qui n’en finissent pas – 5 pages pour la nef de l’église dans le Nom de la Rose …. c’est long. Merci pour ce ‘Bla Bla’ qui a égayé ma pause. Et hop! j’retourne au boulot !!! bonne fin de journée 🙂

  2. j’allais dire la même chose : le film Au nom de la Rose est un classique à voir et revoir (ce que j’ai fait) ! Comme tu le dis, on suit les deux personnages avec plaisir ! pour Ken Follett, j’ai lu aussi ces premiers et j’avais un peu oublié .. 1000 pages mais là tu me donnes envie de replonger !!! et puis comme toi, je prépare mes valises, et mon plaisir c’est d’emporter de la lecture pour les escales et les vols!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s