Dernières lectures : des livres au feminin

J’ai beaucoup de retard dans mes comptes rendus de lectures ! Aujourd’hui je vous parle de trois romans lus en 2015, qui ont pour point commun d’avoir des personnages féminins au coeur de leur intrigue.

P1000136

Funny Girl de Nick Hornby

Un roman avec une héroïne féminine écrit pas un homme, et ca marche ! Il faut dire qu’on peut faire confiance à Nick Hornby, auteur de Juliet Nacked et About a boy (adapté au cinéma avec Hugh Grant)

Résumé : L’histoire se passe en Angleterre dans les année 60. Nous faisons la rencontre de Barbara, qui n’a qu’un seul rêve : devenir une actrice comique. Contre l’avis de sa famille, elle part tenter sa chance à Londres avec pour seuls bagage un physique avantageux et un talent évident. Son rêve va rapidement se matérialiser grace à sa rencontre avec une troupe d’amis talentueux mais désœuvrés, : Tony et Bill les scénaristes, Clive l’acteur et Dennis le producteur. Ensemble ils vont créer un show qui va rapidement devenir un succès à la télévision. On suit les personnage dans leur ascension, on découvre les dessous de la BBC, et sur les suites d’un tel succès. Alors que fiction et réalité se confondent, chacun va finir par faire un choix, continuer ou tourner la page.

En toile de fond de ce roman, la révolution sexuelle en Angleterre, ce tournant primordial des sixties : libéralisation des moeurs, évolution du couple, divorce, homosexualité…

C’est également une réflexion à propos du temps qui passe, des amitiés qui se font et se défont, des regrets et des accomplissements, bref de la vie en général !
Le propos et l’écriture sont légers (sans jamais être « facile ») sans pour autant oublier le fond donc. Les personnages sont très attachants, tout en justesse. J’ai beaucoup aimé l’écriture de Nick Hornby qui rejoint les auteurs british que j’adore : Jonathan Coe et David Lodge.

Dans la main du diable de Anne-Marie Garat

Un gros pavé que ce livre qui m’a été offert en cadeau par une amie à qui je fais entièrement confiance ! Entre roman d’aventure, fresque familiale et histoires d’amour, il y a de quoi faire.

Résumé : Paris, septembre 1913 : depuis la mort de ses parents, Gabrielle Demachy vit avec sa tante, une vieille immigrée hongroise qui l’a élevée en même temps que son propre fils, Endre. Mais, devenu ingénieur, le jeune homme a disparu depuis cinq ans en Birmanie, lors d’une mission scientifique. Quand le récit commence, les deux femmes se rendent au ministère de la Guerre : on a retrouvé la malle d’Endre, preuve sans doute irréfutable de sa mort tant redoutée par Gabrielle, qui éprouve pour son fascinant cousin un brûlant premier amour.
Décidée à faire la lumière sur une disparition à laquelle elle ne veut pas croire, la jeune fille trouve un allié inattendu en la personne de Michel Terrier, un employé du ministère qui l’incite à poursuivre son enquête. Terrier, qui sait décidément bien des choses, met Gabrielle sur la piste d’un certain Docteur Galay, qui fut du voyage auquel participait Endre, et sur lequel a pesé le soupçon de menées criminelles. Sur sa suggestion, elle s’introduit comme institutrice au sein de la famille Bertin-Galay, dynastie de grands bourgeois.

C’est un roman très dense et riche qui demande une certaine endurance. J’ai beaucoup aimé plonger dans le Paris de la Belle Epoque (où le Blanc Mesnil était un autre monde !). Et je pense que c’est le point fort de ce roman. La capacité qu’a l’auteur, avec force de détails et de précisions historiques (l’expansion de l’industrie, le développement du cinéma, les progrès de la médecine…) de nous transporter dans une autre époque. Les personnages sont bien décrits, en particulier les personnages secondaires, comme la meilleure amie de Gabrielle (que j’ai préféré à l’héroïne !). L’intrigue est suffisamment complexe pour nous tenir en haleine jusqu’à la fin. Mon seul regret est de ne pas avoir trop accroché aux histoires d’amour 🙂

Un jour de David Nicholls

(lu en anglais)

J’ai trouvé l’équivalent de la comédie romantique british version roman ! (Hollywood ne s’y est d’ailleurs pas trompé puisque le livre a été adapté en film)

Un livre léger mais pas trop, une belle histoire d’amour mais pas trop gnangnan.

One day se démarque surtout par sa construction. Le roman s’étire sur plusieurs décennies tout en se déroulant à une seule et unique date: le 15 juillet, C’est à cette date que l’histoire d’amour/amitié entre nos deux héros a débuté et chaque année/chapitre nous retrouvons Emma et Dexter à différents stades de leur vie.

15 juillet 1988, Emma et Dexter viennent de finir leurs études et passent la nuit ensemble. Ce qui pourrait être une histoire d’un soir deviendra une histoire amitié compliqué. Emma est une jeune fille intelligente et bourrée de principes dont le sens de l’ironie cache un grand manque de confiance en soi. Dexter au contraire ne manque pas d’assurance et à tendance à prendre la vie avec insouciance. Les années passent et les amis évoluent chacun de leur côté tout en gardant plus ou moins contact.

Les personnages sont certes un peu clichés (la binoclarde qui rêve de changer le monde vs le beau gosse irresponsable) mais on ne peut pas faire autrement que de s’y attacher et de prier à chaque nouveau chapitre, chaque nouvelle année pour que les deux héros deviennent enfin plus que des amis.

On se retrouve forcément à certains stades de la vie d’Emma et/ou Dexter: la fin des études, le premier job, le premier chagrin d’amour… C’est aussi ce qui fait que ce livre fonctionne; cette dimension générationnelle. On est souvent frustré, déçu que les choses ne se passent pas plus simplement entre les deux amis à l’évidence fait l’un pour l’autre, mais la vraie vie est tout autant remplies d’occasions manquées et d’illusions perdues.

Après avoir fini ma lecture, j’ai décidé de regarder le film (ce qui est toujours une mauvaise idée quand on vient tout juste de terminer un roman que l’on a apprécié) et comme je m’y attendais je préfère largement le roman ! Même si cela aurait pu être largement pire, David Nicholls, auteur du roman, étant également scénariste du film, le film est très fidèle à l’histoire. Mais j’avais vraiment imaginé Emma et Dexter différemment…

***

Avez-vous lu un de ces romans ?

6 commentaires

  1. coucou,

    je n’ai pas lus ces romans pourtant ils sont l’air super intéressants, je suis actuellement sur un autre livre et je note ta sélection puisque les résumés m’ont bien plus ! merci pour la découverte, des bisous 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s