Mon guide pour préparer un road trip en Islande

Maintenant que je vous ai donné envie avec toutes mes photos de ce road trip sur la terre de Björk (mais attention je n’en ai pas fini pour autant !), je me suis dit qu’un petit guide pratique pourait être utile pour tous ceux qui préparent un voyage en Islande.

P1050654

Quand partir, combien de temps ?

Nous sommes partie 9 jours, début avril 2015. Autant vous le dire honnêtement : ce n’etait pas la meilleure période de l’année ! Je pense que pour des vacances en Islande l’idéal serait 15 jours en été pour pouvoir faire le tour complet de l’ile. Mais comme l’occasion de partir en été pour 15 jours ne se présentait pas, j’ai préféré partir moins longtemps et en avril plutot que d’attendre ! Mais je compte bien y retrourner dans les prochaines années pour découvrir le reste du pays (de préférence sans la neige).

Pour info, avril en Islande c’est encore l’hiver (comme vous avez pu le voir sur mes photos) !

Itinéraire

Nous avons décidé de nous concentrer sur Reykjavik, la péninsule de Reykjanes et la cote sud de l’ile jusqu’a Jökulsárlón. Ce qui veut dire que nous n’avons pas fait une boucle mais que nous sommes passé au retour par une bonne partie du chemin que nous avions fait à l’aller. Pour plus d’info sur notre itinéraire, retrouvez tous mes billets sur mon voyage en Islande ici.

P1050981_1024

Location de voiture/conduire en Islande

Difficile de faire l’impasse sur le 4×4 lorsqu’on voyage en Islande, tout particulièrement en hiver. En effet sortie de la route 1, la route principale qui fait le tour de l’ile, les routes secondaires sont souvent des pistes de terre et graviers pleines de troues. De nombreux sites ne sont accessibles qu’en empruntant ces routes secondaires (c’est le cas notamment de la majorité des glaciers). Nous avons cependant vu pas mal de monde emprunter les routes non goudronnées avec des berlines donc tout dépend de votre hardiesse !

J’anticipais un peu de conduire pour la première fois un 4×4 mais au notre 4×4 s’est avéré être un bébé 4×4 !! Rien à voir avec les mastodontes que nous avons pu croiser sur la route. Il s’agit du modèle Suzuki Jimny (un des moins cher ^^).

DSC03790_1024

Bien sur tout cela a un coût. Non seulement le 4×4 est plus cher à la location mais il faut ajouter à cela l’essence et l’assurance. Il est impératif de prendre a minima une assurance Gravel Protection qui vous couvre pour les projections de graviers sur le véhicule, les phares et le pare brise (ce qui, compte tenu de l’état des routes est plus que nécessaire).

Nous avions lu partout qu’il fallait éviter les grosses agences de locations internationales et préférer un loueur local. C’est ce que nous avons fait en passant par Reykjavik rent a car qui dispose d’une agence à l’aeroport.

Pour l’escence, nous avions lu que les stations escences se faisaient plus rares vers l’est mais au final j’ai trouvé que cela n’avait pas du tout été un problème. Il faut seulement pensé à faire le plein assez souvent.

Enfin concernant la conduite en Islande : pas besoin de GPS, une bonne veille carte Michelin suffit ! Il faut dire que le réseau routier islandais n’est pas vraiment compliqué et que les panneaux et indications sont bien faits.

Sur la route 1, la vitesse est limitée à 90 km/h cependant il arrive que l’on roule moins vite à cause des conditions climatiques. Nous avons du notamment affronter une tempete de neige qui a réduit notre visibilité à quelques mètres. Heureusement le temps change assez vite en Islande et la même journée quelques heures plus tard nous nous baignions dans un jacuzzi en plein air au soleil.

DSC04473_1024

Une petite vidéo marrante de l’office du tourisme islandais sur comment conduire sur les routes secondaires.

Logement

Je vous déconseille de partir sans réserver vos logements. Ils peuvent vite couter très cher et plus on s’éloigne de Reykjavik moins il y a de choix, donc mieux vaut prévoir à l’avance !

Nous avons alterné entre Bed & Breakfast et hotels. J’ai particulièrement apprécié les B&B ou nous avons pu rencontrer d’autres voyageurs, échanger nos expériences, nos conseils ou tout simplement papoter, mais aussi bénéficier des conseils de nos hotes qui se sont souvent avérés être adorables.

A Reikjavik, la première nuit nous avions opté pour une nuit en chambre individuelle dans une auberge de jeunesse ultra hipster. Assez chère pour une AJ mais bien situé et l’ambiance est vraiment chouette.  Pour nos deux dernières nuits à Reykjavik nous avons choisi un appart sur Airbnb.

Nourriture

Bon clairement on ne vas pas en Islande pour sa cuisine ! Si on a plutôt bien mangé à Reykjavik (j’y reviendrais), le reste du temps nous avons fait des courses dans les supermarchés Bonus (le Lidl local) et préparé des sandwich le midi et des pates dans les B&B le soir. Nous avons testé quelques resto les soirs où nous étions à l’hotel mais rien de très fameux.

Budget

La question qui fait mal. Autant être claire avec vous, l’Islande demande un certain budget. Tout particulièrement si vous souhaitez faire un road trip. La location du 4×4 coute cher de même que l’assurance et l’essence (qu’est ce que ca consomme ces bêtes là!).
De même les logements coûtent assez cher, tout particulièrement dans l’est.
Si vous souhaitez réduire un peu le budget il est toujours possible de rayonner à partir de reykjavik et de faire des escursions en bus à la journée (attention plus difficile l’hiver que l’été).

***

J’espère que ce petit guide vous sera utile si vous envisagez de voyager en Islande 🙂

8 commentaires

  1. Wahoo merci pour ces conseils, c’est beau et ça donne envie de voyager!! Du coup, tu sais déjà ce que tu fais comme prochains voyages en 2016?

  2. C’est marrant de lire ce que tu as fais, ça ressemble pas mal à mon séjour en Islande (une semaine en janvier 2014).
    Par contre, pour le coup, nous avons adoré l’hiver là bas ! C’est tellement beau sous la neige ❤ Et au final en janvier 2014, il faisait moins froid en Islande (entre 0 et 8°, nous avons eu une semaine assez clémente) qu'en France cette même semaine !
    Nous n'avons pas pu tout faire (entre autres, visiter une cave de glaces !) et nous retournerons en Islande en hiver car pour les caves de glaces, ce n'est qu'à cette période. Et surtout pour les aurores boréales, nous avons pu en voir 2 durant la semaine en janvier, c'est tellement magique ❤
    Niveau parcours, nous avons fait le même parcours que vous j'imagine. Reykjavik, Cercle d'Or, presqu'île de Reykjanes et trajet jusqu'à Jokùlsarlon.
    Niveau nourriture, tous les restos où nous avons mangé été bons, et particulièrement celui d'un hôtel à Kirkjubaeklaustur où nous avons mangé du poisson local excellent (mais resto assez cher, le seul du coin ouvert en janvier).
    Je découvre ton blog par Hellocoton, je vais aller lire la suite du coup 😉

    1. Ah non mais j’ai adoré l’hiver la bas !! C’est seulement que la prochaine fois j’aimerai beaucoup découvrir le pays avec un peu plus de soleil 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s