Islande : Le Cercle d’Or

Au cours de prochaines semaines je vous emmène avec moi en Islande, pays des geysers et des volcans, dont je rêvais depuis des années et dont la première visite, loin d’avoir apaisé ma fascination n’a fait que l’attiser. Il y aura pour moi clairement un avant et après Islande. Depuis, je ne rêve que de nature, grandes étendues et paysages à couper le souffle (hello Alaska ^^).

Avant de vous donner tous les détails pratiques de mon aventure (quand partir, quelle voiture louer, quel itinéraire…), j’ai prévu plusieurs articles pour vous faire découvrir les merveilles du pays.

Le Cercel d’or, la partie la plus connue (et aussi la plus visitée) de l’île. Il n’y a pas vraiment d’itinéraire correct, tout dépend d’où vous partez et où vous vous rendez. Il est possible de visiter tout le cercle d’or en une journée à condition de commencer tôt le matin (y compris de Reykjavik). Nous sommes parties de Selfoss et dormions le soir même à Hella nous avons donc suivi l’itinéraire suivant : Selfoss > Thingvellir > Geysir > Gulfoss > Kerid > Hella.

Thingvellir (Þingvellir en islandais)

Þingvellir est un parc national, à la fois un site naturel est historique. Le paysage est superbe (comme toujours en Islande) : de grandes plaines encadrées de massifs rocheux nés d’une faille géologique. Théoriquement il est possible de passer une journée entière à visiter Thingvellir. Nous avons décidé de nous concentrer sur deux sites (en suivant le hasard et le Lonely Planet). Notre premier arrêt, Öxarárfoss est une jolie cascade (pour info, tous les mots finissant pas foss en islandais désigennt une chute d’eau), qui en avril est encore encadrée de neige.

P1050171

Pas totalement rassasiée nous décidons d’explorer les alentours, des canyons impressionnants. On se croirait dans le Seigneur des Anneaux. téméraire, je décide de partir à l’assaut de l’un d’entre eux. Avec la neige c’est un peu casse -figure mais la vue d’en haut en vaut la chandelle.

P1050186P1050187P1050190

P1050203P1050206

Notre deuxième arrêt à Thingvellir a également un intérêt historique : il s’agit du lieu de rassemblement originel d’un des plus vieux parlements du monde (l’Alþing) qui y fut fondé dès 930 et où l’indépendance de l’Islande y fut proclamée le 17 juin 1944. Mais c’était aussi un magnifique point de vue sur l’ensemble du parc (très venteux), accrochez vous bien à la barrière).

P1050218

P1050222

Geysir

Un des sites les plus connues d’Islande. On le repère de loin grâce à la fumée qui s’échappe du sol. Le nom est en réalité celui de l’un des geysers du site qui a donné son nom à tous les autres, et dont le terme vient du verbe islandais gjósa signifiant « jaillir ». Le geyser « Geysir » lui même n’est plus en activité, bien qu’apparemment il puisse être activité à de rares occasions notamment lors de gros tremblements de terre ou par l’ajout de savon (je n’avais malheureusement pas de petit marseillais avec moi). Heureusement, et pour le plus grand bonheur de la foule de touristes, un autre geyser, « Strokkur » est encore actif. Il s’active toutes les 5 à 10 min, la puissance du jet et la fréquence variant à chaque fois. C’est un des phénomènes les plus impressionnants que j’ai pu observer, cette eau qui jailli hors de la terre avec une telle puissance… Il faut rester concentrer pour l’immortaliser !

P1050269

P1050277

P1050278

P1050309

Geyser Iceland

Le reste du site vaut également le détour pour ces étendues d’eau chaude.

P1050319

P1050314

Gulfoss

Situé à 10 min de route de Geysir, Gulfoss est un autre site très touristique mais incontournable. Il s’agit d’une succession de deux chutes d’eau situées sur la rivière Hvítá, d’une hauteur de 32 mètres et d’une largeur de 70 mètres. Cela ne vous dit peut être pas grand chose mais c’est absolument gigantesque. Et le paysage qui l’entoure ajoute à la grandeur du site. Contrairement aux chutes du Niagara (que j’ai visité en 2011), la nature est totalement préservée. J’ai largement préféré ce site à son équivalent franco-américain. En avril le paysage était encore recouvert de neige mais je rêverais de le voir sous le soleil estival.

P1050372

P1050376

Kerid

Notre dernier arrêt de la journée et souvent oublié des autres touristes, Kerid mérite quand même le détour. Il s’agit d’un cratère volcanique occupé par un lac. Le rebord du cratère, est composé de roches volcaniques rouges qui lui donne des couleurs contrastées absolument magnifiques.

Pour la petite histoire, Björk a unjour donné un concert sur ce cratère depuis un radeau au milieu du lac.

16 commentaires

  1. Ohlàlà ces paysages sont à couper le souffle ! Je veux bien te croire quand tu dis que ce voyage donne envie d’encore plus de nature !!

  2. Ah l Islande j’ai tellement envie d y aller ! Super de te revoir sur le blog et j espère que tout va bien sûr dublin !

    Mélanie

  3. Bonsoir, je suis soufflée par vos photos, je viens de faire une réservation pour partir en famille en Avril. Il me serait agréable d’avoir des tuyaux de circuits et de panoplies de voyage…! Bon séjour..!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s