J’ai participé à la Spartan Race (et j’ai survécu)

Rappelez vous, mi-septembre je participais à la Reebok Spartan Race.

Je me suis dit qu’un petit compte rendu vous pouvez vous intéresser, pour ceux qui envisagent de participer à la prochaine Spartan race, ou simplement pour les curieux 🙂

spartan race

Capture-d’écran-2014-04-03-à-18.30.13-660x330

Pour rappel la Spartan Race c’est une course d’un genre un peu particulier qui mixe course à pieds et obstacles façon camp militaire. Plusieurs niveaux existent, la Spartan Race de Paris étant normalement du niveau Super : 13 km et 21 obstacles. Enfin ça c’est sur le papier (ou plutôt le site web) car en réalité nous avons franchi plus de 27 obstacles et parcouru je ne sais pas combien de km. Un peu dur pour le moral quand on le découvre au 3/4 du parcours…

J’ai eu la chance de participer à cette course avec une super équipe : Anne, Camille, Claire et Christelle que je remercie énormément de m’avoir accompagné dans cette aventure. Sans elles je n’aurais sans doute pas fini la course aussi facilement et avec le sourire, car j’en ai bavé !

La course en détails :

L’organisation

Pour se rendre sur le site de la Spartan Race, mieux vaut être motorisé ! La Spartan Race « parisienne » avait en réalité lieu à la base de loisir de Jablines dans le 77. A environ 1h de route de Paris.

Deuxième conseil : arriver sur place une heure avant son heure de départ, afin d’avoir le temps de retirer son dossard, déposer ses affaires à la consigne et de se vider la vessie (des toilettes propres ça aurait été pas mal soit dit en passant).

Pour le reste, tout était bien prévu et les organisateurs ont su nous plonger dans l’ambiance spartiate ! Un grand merci à tous les bénévoles présent ce jour là !

img_04

Le seul gros point noir de l’organisation pour moi ce sont les ravitaillements. Seulement deux ravitos d’eau en cours de course et à l’arrivée : un verre d’eau et une demi-banane (les plus chanceux ont également eu un mini cake). Pour une course aussi physique que celle là je trouve ça franchement limite ! Moi qui n’avait strictement rien amené à manger je me suis un peu senti mal sur le chemin du retour (d’autant plus que je conduisais).

Le parcours

La Super Spartan Race donc c’est une course de 13km avec (un nombre indéterminé) d’obstacles.

Côté course on se rapproche pas mal du cross et avec des passages parfois plus difficiles que les obstacles eux-mêmes !

En ce qui concerne les obstacles, la partie que je redoutait le plus, nous avons eu droit notamment : à des murs à franchir, des marres de boue, des barbelés, divers poids à transporter, des obstacles en tout genre à escalader, monkey bars, javelot… Et pour finir un feu à sauter !

img_03

L’épreuve la pire  selon moi se trouvait à la fin, mêlant barbelés, boue et cailloux. Elle a laissé ses traces (le côté schtroumpf de mes jambes) mais heureusement j’ai pu garder le sourire grâce aux copines.

Si vous avez vu le film « Les combattants », vous pouvez avoir une idée de ce à quoi nous avons eu droit 🙂

La tenue

Une question futile mais pas tant que ça ! Car si pour n’importe quelle course la question de la tenue ne me taraude pas plus que ça, pour la Spartan, c’est autre chose.

Je savais que nous allions nous salir et être recouvertes de boue mais pas à ce point là !

La règle primordiale est donc de prévoir une tenue qui ne craint rien, tant au niveau des chaussures (votre vieille paire du lycée sera très bien) que des vêtements. Vous allez nager/marcher dans la boue avec cette tenue donc mieux vaut ne pas abîmer des affaires auxquelles vous tenez. Pour info j’ai même jeté mes fringues après la course (vieux legging et t-shirt gagné lors du cross du Figaro) plutôt que de m’embêté à les nettoyer.

img_06

Privilégiez les leggings, même s’il fait chaud. A plusieurs reprises nous avons du ramper sur la terre/boue mélangée de caillasse. Bref on évite le short !

Enfin, prévoyez des accessoires si vous en avez, comme des gants de muscu. Perso je n’en avais pas mais ça peut s’avérer utile.

Quel est le niveau requis ?

Je ne vais pas vous mentir, il faut un certain niveau physique. 90% des participants sont des hommes et la plupart ont un physique à rester enfermé à la salle de sport à soulever de la fonte. Mais il ne faut pas oublier que la course combine muscu ET cardio. Il nous est arrivé fréquemment de doubler à la course les mecs qui roulent des mécaniques pendant les obstacles.

Et pourtant… Je n’ai pas eu l’impression d’avoir en tant de difficulté que ça a terminer la course. Même si j’étais pleine de courbatures le lendemain ! Si vous faites du sport assez régulièrement la Spartan Race reste accessible. Après coup j’ai l’impression que le plus important c’est de ne pas avoir froid aux yeux (pour s’élancer dans un lac sans réfléchir par exemple…) et d’avoir un bon mental. C’est là où la participation en équipe s’avère une très bonne chose 🙂

Je regrette juste de ne pas m’être un peu plus entraîné pour les obstacles…

img_05

L’ambiance

On touche là à la fois au meilleur et au pire de la Spartan Race. Comme Anne l’a très bien souligné dans son article, nous avons été choqué par toutes les réflexions machistes auxquelles nous avons eu droit. Au lieu de nous encourager et de nous respecter pour faire partie des rares filles qui participent à cet événement, certains mecs prenaient un malin plaisir à nous arroser de boue, à faire des réflexion sur notre physique ou parfois même à nous bousculer…

Ça a l’air de rien comme ça mais ça a gâché un peu l’expérience…

Heureusement à côté de ça d’autres mâles se sont montré beaucoup plus sympathiques ! Plusieurs nous ont même aidé à franchir les obstacles les plus difficiles (c’était d’ailleurs souvent des hommes plus âgés qui n’ont sans doute rien à prouver). On a pu plaisanter avec les autres participant avant les obstacles, s’encourager les un les autres… Bref malgré tout l’esprit sportif est là ^^

Notre résultat

Assez honorable puisque notre temps est de 2h23 et notre équipe se classe 174 sur 404…

Côté bobo j’en ai récolté quand même pas mal puisque mes jambes sont mouchetées de bleus (heureusement c’était après le bikini) et que j’ai un hématome de la taille   et de la couleur d’une belle aubergine sur la fesse droite. 😀

scale-1000x1000

Mon conseil : participez en équipe ! Non seulement  pour le moral mais aussi pour leporte monnaie puis que le prix est le même pou UNE personne ou pour tout un groupe : 82€.

N’hésitez pas à lire les compte rendu de mes copine-spartiates : Christelle et Anne (avec une petite vidéo en bonus ^^).

Et pour ceux qui voudraient tenter l’aventure, la prochaine Reebock Spartan Race aura lieu les 11 et 12 octobre dans le Sud de la France.

13 commentaires

  1. Bravo alors miss ^^ Moi je pense que par rapport aux réflexions des macs, débiles on est d’accord, je pense qu’ils sont un peu dégoutés et frustrés que des filles participent, et fassent les memes choses qu’eux, et Y ARRIVENT ! car oui l’homme est macho, et c’est bien dommage en effet…. jolie expérience en tout cas 🙂
    Des bises, bon mardi à toi

    Clara

  2. Les réactions des hommes me laisse vraiment dégoûter…..

    J’ai une question plus profonde ! (si tu as envie d’y répondre et le temps surtout…) pourquoi as tu tentée cette course ? J’ai cru comprendre qu’on t’avait offert de le faire (grâce à ton blog, je suppose ?) mais j’imagine que pour s’infliger ça (moi chochotte hihihi), il faut beaucoup plus qu’une invitation 😉 il faut peut-être vouloir se prouver des choses à soi même, etc… Je sais pas si c’est clair et tu vois ce que je veux dire 😉 Bref qu’est ce qui t’a motivée 🙂 ?

    1. C’est une très bonne question et c’est vrai que j’aurai pu aborder ce point 🙂
      Déjà d’un point de vue pratique : je cherchai une dernière course à laquelle participer à Paris avant de déménager et d’un point de vue date/horaires c’était une des seules qui collaient.
      Et puis tu as totalement raison c’est surtout pour le défi que je l’ai fait. Je voulais savoir si j’en étais capable. Comme pour le semi-marathon. Je n’ai pas réfléchi plus que ça (j’avoue que je ne pensais pas récolter autant de bleus !). Je suis un peu comme ça dans la vraie vie, j’aime me lancer des défis même si je flippe à mort. Comme mon déménagement à Dublin dans quelques jours. Nouveau job, nouvelle vie…
      Et puis aussi je savais que j’aurais mes copines avec moi pendant la course et ça change tout !
      Voilà, j’espère que j’ai répondu à ta question 🙂

      1. Oui merci d’avoir pris le temps de me répondre longuement 🙂 et surtout bravo a toi d’avoir relevé ce défi !!

  3. J’avoue, ça me ferait complètement délirer de le faire ! Mais en effet, absolument en équipe entre amis, sinon c’est l’horreur ^^
    Chapeau de l’avoir faite et terminée !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s