Dernières lectures

Mon dernier compte rendu de lecture remontant au mois de février. Et comme parmi tous les livres lus depuis figurent un certain nombre de coups de coeur, je ne pouvais simplement ne pas vous en parler

The fault in ou stars (Nos étoiles contraires) de John Green

photo-35

J’avais pas mal entendu parler de ce livre sur la blogo française et américaine avant de l’acheter et je comprend pourquoi ! Le livre est plutôt destiné aux jeunes adultes/ado mais l’histoire est tellement belle qu’elle touche, je pense à n’importe quelle génération.

C’est l’histoire de deux adolescents qui tombent amoureux. Le scenario classique d’un teen book, sauf qu’ici les héros sont tous les deux atteint d’un cancer.

Hazel Lancaster a 16 ans et si un traitement miracle lui donne du temps en plus, elle est condamnée. Etant malade depuis son enfance Hazel traverse la vie avec détachement et une bonne dose d’ironie. Jusqu’au jour ou, dans un groupe de soutien elle fait la connaissance d’Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Les deux adolescents tombent immédiatement sous le charme l’un de l’autre et vont se lancer dans un projet un peu fou qui les mènera jusqu’à Amsterdam.

Ce livre est à la fois drôle et touchant. La maladie est traité avec beaucoup d’humour (souvent noir) et moi qui connait un peu les dessous de la maladie, ça fait du bien ! Il est impossible de ne pas s’attacher à Hazel et Augustus (qui m’ont rappelé les héros d’E=mc2 mon amour). Je n’avais pas autant pleuré en lisant un livre depuis la mort de Dumbledore (quand ça arrive dans le RER c’est assez génant). Pour autant on est loin d’être dans le pathos facile qui m’horripile. Bref gros gros coup de coeur !

L’écriture est assez  « facile » et fluide, je suis donc contente d’avoir choisi de le lire en anglais. Si vous avez un niveau correct, je vous conseille de le lire en VO.

 

Limonov d’Emmanuel Carrère

P1010331

J’avais beaucoup aimé d’autres vies que la mienne d’Emmanuel Carrère. C’est donc avec confiance que je me suis lancée dans la lecture de Limonov.

Limonov n’est pas vraiment un roman, pas vraiment une biographie… Définissons le comme le portrait d’un homme à la fois insaisissable et contradictoire, Edouard Limonov.

Il faut dire que la vie de Limonov se prête à l’exerce : né à la fin de la seconde guerre moniale, dans une ville de province, son enfance est marquée par le communisme. Adulte, il devient poète à Moscou, où il se fait rapidement connaître dans un cercle de dissidents au régime. Forcé de quitter l’URSS, il s’exile à New York où il se retrouve clochard puis travaille comme majordome d’un milliardaire, tout en écrivant des récits autobiographiques. Il part ensuite pour Paris où il devient un écrivain prisé. Après la chute du pouvoir communiste, il retourne en Russie, puis se retrouve soldat dans les Balkans aux côtés des forces serbes. À la fin du conflit, il décide de rentrer en Russie, où il forme le parti national-bolchévique. Son parti est interdit et Limonov est emprisonné durant quatre ans pour tentative de coup d’état…

Ce sont les mille et unes vies de Limonov qu’Emmanuel Carrère nous dépeint tout en cherchant une certaine cohérence.

Mais plus que l’histoire de Limonov, c’est le portrait de la Russie et des bouleversements qu’elle a connu depuis la fin de la seconde guerre mondiale. C’est une partie de l’histoire qui est à la fois proche de nous (après tout j’étais née lors de la chute du mur de Berlin) et que pourtant je connais mal. J’ai beaucoup aimé ce mélange de roman d’aventure et de témoignage historique.

Les visages de Jesse Kellerman

LesVisages_original

Un bon polar de temps en temps j’adore ça ! Et « les visages » est plutôt pas mal dans son genre.

L’histoire: Ethan Muller est le riche propriétaire d’une galerie d’art. Son existence confortable et assez vide bascule lorsqu’il met la main sur une série de dessins formant une gigantesque fresque. Leur auteur, Victor Crack, totalement introuvable, a vécu reclus près de quarante ans à New York dans un appartement miteux. Mais ce mystère fait l’affaire d’Ethan : dès que les dessins sont rendus publics, la critique crie au génie. Jusqu’au jour où un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d’enfants victimes, des années plus tôt, d’un tueur en série. Ethan se lance alors dans une enquête qui va bien vite virer à l’obsession.

Un très bon polar qui change de la mécanique habituelle. Pas de flics ici, on entre dans le milieu des galeries d’art new yorkaise. En parallèle de l’enquête, un deuxième récit nous livre l’histoire des ancêtres d’Ethan depuis leur arrivée aux Etats Unis.

Un roman très agréable à lire, autant par la forme que le contenu !

Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan

P1010336

Vous avez surement lu, ou au moins entendu parler de ce roman de Delphine de Vigan

Bizarrement je n’avais pas très envie de le lire, puis j’ai cédé à la moutonerie littéraire et je ne le regrette pas !

Dans ce livre Delphine Le Vigan se livre à une enquête approfondie sur la vie de sa mère et par là son propre passé. Le livre retrace en détail la destinée de Lucile, née en 1946, troisième enfant d’une fratrie de neuf – dont trois mourront en bas âge.

Il faut dire que la famille de Delphine de Vigan renferme nombreux non-dits et sombres secrets (qui ferait presque passer ma propre faille pour normale).

L’originalité du livre réside dans l’alternance entre le récit de la vie de Lucile et les questionnement de l’auteur sur sa démarche. Comment écrire sur sa propre mère, comment rester objective, ne pas blesser les autres membres de sa famille… Un roman à la bouleversant et rempli de tendresse.

Karoo de Steve Tesich

P1010333

Le héros, Saul Karoo, est l’incarnation de l’anti-héros : un cinquantenaire bedonnant, riche, cynique, matérialiste,alcoolique, divorcé, père d’un jeune homme dont il ne s’occupe pas. Son métier, script doctor, consiste à réécrire des scénarios pour les aligner sur les canons hollywoodiens. Un jour on le charge de « reconstruire » le film d’Arthur Houseman, monument du cinéma américain. Mais pour Karoo le film est un chef d’oeuvre auquel il serait criminel de toucher. Sauf que qu’en le visionnant il reconnait l’une des actrice : la mère biologique de son fils. Pour la première fois Karoo décide d’agir est part à sa rencontre. Il est alors loin d’imaginer qu’il vient de déclencher mécanique aux conséquences dramatiques.

La première partie est un petit bijou d’humour noir et sarcastique. On finit immanquablement par s’attacher à Saul malgré ses travers. Mais c’est aussi un portrait au vitriol de la société américaine.

***

Des titres à me conseiller ?

21 commentaires

  1. Whaou belle moisson de lecture 🙂 dommage que j’aille au boulot en voiture, je perds du coup de nombreuses heures où je pourrais lire… tu m’as donné envie de lire « Les Visages » du coup alors que la couv ne me disait rien de prime abord !

    1. Moi non plus la couverture des Visages ne me tentait pas (comme quoi ils devraient revoir leurs choix !) mais je l’ai vu a la bibli et finalement pas de regret !
      60 % de mon temps de lecture se fait dans les transports (métro et trains) ! Je n’aurai pas se rythme si je me déplaçait en voiture…

      1. Le soir je lis toujous un peu mais je pique du nez au bout de deux pages tellement je suis fatiguée… sinon parfois quand je vais seule à la salle de sport et qu’il n’y a pas trop de bruit (du genre un cours de fitness) j’arrive à lire, et au final je reste beaucoup plus longtemps sur le vélo vu que je veux continuer à lire lol
        Du coup je vais peut être chargé « Les Visages » sur l’ipad pour quand je suis en déplacement pro.

  2. J’arrive depuis le blog de celle qui butinait et je tombe direct sur cet article ! Apparemment c’est LE livre en vogue, je l’ai lu en septembre et j’ai beaucoup aimé (j’ai pas mal pleuré aussi). L’autre jour dans le RER, j’ai vu un jeune homme d’une trentaine d’années qui le lisait en espagnol, et il pleurait aussi… Tu savais qu’il a été adapté en film ?

    1. Bon et je n’avais même pas lu la suite, quelle gourde. Donc dans mon premier commentaire, je parlais de Nos étoiles contraires.
      Rien ne n’oppose à la nuit, je l’ai lu après avoir vécu un drame familial et j’avoue que la lecture a été très éprouvante…

    2. Bienvenue ici 🙂
      Oui j’ai appris ça pour le film ! J’ai a la fois hâte et peur ^^
      J’ai vu pas mal de gens lire. A chaque fois j’ai envie de les interpeler pour en parler avec eux !

  3. Je crois que les avis sont unanimes en ce qui concerne Nos Etoiles Contraires, j’espère que l’adaptation sera à la hauteur.
    J’ai hâte de découvrir Limonov aussi, j’ai adoré D’autres vies que la mienne, et encore plus l’Adversaire et La Classe de neige.

    1. Je note pour les deux livres d’Emmanuel Carrere que je ne connais pas !
      J’ai pas mal d’appréhension concernant l’adaptation de Nos étoiles contraires. En général je déteste les adaptations, encore plus issues d’un livre que j’ai adoré !

  4. Le dernier me tente beaucoup beaucoup !
    Merci pour ce compte rendu lecture qui donne des idées. Actuellement je lis  » le loup de wall street » mais il est tellement énorme que je ne peux le mettre dans mon sac, du coup, dans mon sac , j’ai le tome 3 de Ramses. Pas de risque de mélanger les deux !

    1. Ma sœur a lu tous les Ramses mais bizarrement ça ne m’a jamais trop tenté… Je vais peut être essayer !
      Je pense que le dernier te plairait pour le côté cynique 🙂

  5. Jolie sélection variée (y’a un grand écart je crois entre le John Green et Karoo!)! Je serais bien tentée par le premier, depuis le temps que j’en entends parler alors que c’est effectivement un scénario plutôt classique (enfin, ça me rappelle un peu le film de Gus Van Sant, Restless, qui avait fait du même type d’histoire un film très bon). Merci pour cet article qui donne envie de lire surtout!! 🙂

    1. Si je vous ai donné envie de lire, alors tant mieux ! J’ai des goûts assez éclectiques comme tu le soulignes 🙂
      Je n’ai pas vu Restless mais du coup tu me donnes envie !

    1. Je te rassure j’ai aussi chouiné comme il faut pour Tonks et Lupin (comment peuvent ils mourir alors qu’ils ont passé tant de temps éloignés avant de se retrouver!). Bref ! Je vais lire de ce pas ta critique 🙂

  6. Je suis impressionnée par tout ce que tu arrives à lire! 🙂 Auparavant je lisais un livre toutes les deux semaines environ, mais depuis que mes journées au travail sont de plus en plus longues c’est peut être un livre tous les… trois mois? La lecture me manque! J’ai entendu beaucoup de bien de The Fault In Our Stars, mais ça a l’air bien triste. Bises!

    1. Mon secret c’est que je lis énormément dans les transports! (Et toujours quelques pages avant de me coucher).
      Mais j’avoue que quand je révisais pour le barreau mon rendement a un peu diminuer 🙂

      1. Ah je vois 🙂 Dans les transports je travaille, soit je lis mes cours ou fiches de révision, soit je vérifie les e-mails du bureau etc. J’ai hâte d’avoir un peu plus de temps libre! Bises et très bon week-end à toi!

  7. J’étais déjà bien emballée par « The fault in our stars » alors te voyant en plus comparer les héros à ceux d' »E=MC2 mon amour », un de mes livres préférés du monde entier !!, je suis conquise !
    « Les visages » me tente depuis un bon moment aussi, et « Karoo » m’intrigue !
    Pas de coup de coeur en ce moment pour moi, je m’agace je mets trop de temps à lire mes livres ^^
    Bisous

    1. Oh ça me fait tellement plaisir que tu connaisses (et adore) « E=MC2 mon amour » ! Je l’ai lu plein de fois 🙂
      En ce moment j’enchaîne les lectures, j’en profite ! (Mais j’ai aussi des périodes « sans »)

  8. Que j’aime tes billets sur la lecture ! Une très jolie sélection qui me donne bien des idées. Pour ma part, je n’ai lu que Limonov, que j’ai adoré. Et tu m’incites vraiment à lire le John Green dont j’entends beaucoup de critiques positives… en anglais, bien entendu 😉
    Bisous !

    1. Alix l’a lu ce weekend est elle aussi elle a beaucoup aimé ! A ton tour maintenant !
      J’enchainerai bien sur un autre livre d’Emmanuel Carrèrre 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s