Découvrez le Paris de Brassaï à l’Hôtel de Ville {photo}

Petit billet express pour vous parler de l’exposition actuellement à l’affiche de l’hôtel de ville de Paris : Brassaï, pour l’amour de Paris.
(et pour ceux que ça intéresse, je fais gagner un billet coupe-file. Rendez vous en fin d’article)
Brassaï-pour-lamour-de-paris-700x700

Je confesse qu’avant de m’y rendre je ne connaissais pas du tout l’oeuvre de Brassaï.

Petite bio pour les ignares tels que moi : Né en 1899 à Brasso en Transylvanie, Gyulus Halasz qui prendra le nom de Brassaï lorsqu’il commencera à photographier en 1929. Il vient tout juste de fêter ses quatre ans lorsque son père professeur de littérature l’embarque avec lui à Paris où il est invité à passer une année sabbatique. Cette période d’enchantement miraculeuse reste à jamais gravée dans la mémoire du jeune homme.
Cette fascination pour Paris amène Brassaï à rejoindre la capitale française en 1924 après ses études d’art à Berlin. Il va rapidement rencontrer Desnos, Prévert qui l’intègrent dans le milieu brillant des artistes et intellectuels qui font la renommée des Années Folles à Montparnasse et l’introduisent dans la nébuleuse surréaliste.brassai_gutterbrassai.1175897300

Sa pensée s’attache insensiblement à transformer le réel en décor irréel. Il recherche les objets les plus ordinaires et en détourne le sens, ose les juxtapositions insolites et défamiliarise la perception en sortant le réel de son contexte. Voici comment naîtra sa quête obstinée des graffitis à partir de 1929.

Preuve que le Street Art est loin d’être une mode récente !

Ce qui m’a attiré dans cette exposition et la raison pour laquelle j’en suis sortie ravie, c’est que j‘ai (re)découvert le Paris d’une époque, celle des années 30.

brassai-4

En effet à travers le regard de Brassaï on plonge dans le Paris des années folles, que ce soit à côté des prostitués et travailleurs des Halles que des intellectuels et artistes (il fut notamment l’ami de Picasso, Prévert et Henry Miller).

brassai-selfportrait

Juqu’au 8 mars
Horaires : 10h-19h lundi-samedi
Entrée gratuite

***

CONCOURS : J’ai un billet coupe file pour l’expo (sachant que comme l’expo est gratuite, il y a toujours 1h de queue minimum), si ça vous intéresse dites le moi. Si vous êtes plusieurs je tirerai au sort 🙂

11 commentaires

  1. je suis preneuse du billet coupe file!!!! a chaque fois que je passe devant je suis desesperee par la queue mais en meme temps tant mieux ca veut dire que l expo plait!!!! au plaisir de te lire! je manque pas un seul de tes billets! j adore! a bientot! ita

  2. je suis preneuse!!!! a chaque fois que je passe devant, il y a une queue pas possible! en meme temps ca veut dire que l expo plait! je ne manque pas un seul de tes posts! j adore! au plaisir de te lire! a bientot ita

  3. Très envie de voir cette exposition mais la queue aux expos de l’Hôtel de ville me fait toujours fuir. Un billet coupe-file serait donc la solution idéale…
    Merci !.

    1. Hello! J’ai fait le tirage au sort et tu remporte le billet 🙂
      Est ce que tu peux m’en cœur ton adresse postale a unitedstatesofflo(@)gmail.com

  4. Ohlàlà je suis contente qu’elle dure jusqu’en mars, j’avais peur de la louper !
    Du coup, un peu que je suis partante pour le coupe-file 😉
    Bisous

  5. J’adore ton passage sur le street art retro ^^
    Cette expo est dans ma « to do list » évidemment, les clichés sont merveilleux, réalistes, vivants, et te donnent encore plus envie d’aimer Paris toi aussi. Pour le coupe-file, I’m in évidemment !
    Des bises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s