« La vérité sur l’affaire Harry Quebert », bien mais…

P1010010

Marcus Goldman est un jeune et célèbre auteur dont le premier livre a immédiatement été propulsé en tête des best sellers du New York Times. Deux ans après Marcus fait face à la terrible maladie des écrivains : la page blanche. Cette sècheresse intellectuelle le pousse à recontacter son ami et mentor, l’écrivain Harry Quebert.

Harry l’invite chez lui, à Aurora, petite ville côtière du New Hampshire où il a lui même écrit 33 ans plus tôt le chef d’oeuvre de sa vie, « les Orgines du mal« . Les deux hommes retrouvent la complicité qu’ils avaient à l’époque où l’un était le professeur de l’autre. Pourtant Marcus n’arrive toujours pas à écrire. Jusqu’au jour où un squelette est retrouvé enterré dans le jardin de Harry, rapidement identifié comme celui de Nola Kellerman, portée disparue en 1975 alors qu’elle n’avait que 15 ans. Enterrée avec elle, le manuscrit original des « Origines du mal » portant l’inscription “Adieu Nola chérie”….

Toute l’Amérique découvre alors que le grand Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, a eu alors qu’il était agée de 30 ans, une aventure avec une jeune fille de 15 ans.

Dès lors, Marcus ne pense plus qu’à une chose : prouver l’innocence de son ami et faire la lumière sur l’affaire Harry Quebert. Mais le chose semble bien difficile quand tous les habitants de la ville d’Aurora semble cacher un secret.

Ce roman, sorti il y a un peu plus d’un an avait obtenu le prix Goncourt des lycéens 2012. Et je comprend pourquoi. Je ne l’ai pas laché ! On y retrouve tous les éléments d’un bon polar : les rebondissements, les fausses pistes, les secrets de famille…

L’alternance des points de vue permet également de garder un bon rythme (la majorité du roman est écrit à la première personne du point de vue de Marcus, en alternance avec des flash-back, des lettres, extraits de roman).

Bref c’est un bon livre.

Mais…

Peut être suis-je une indécrotable terre-à-terre mais j’ai trouvé les passages se déroulant en 1975 et retraçant l’histoire d’amour entre Harry et Nola incroyablement niauseux.

Il faut dire que je ne crois pas au coup de foudre. Et voir ce personnage d’écrivain respecté et brillant tomber, au premier regard, amoureux d’une fillette de 15 ans m’a agacé. Mais surtout c’est que cet amour, que dis-je ce magnifique, merveilleux amour ne semble reposer sur rien… En schématisant voilà l’essentiel des dialogue entre Harry et Nola : “Harry je vous aime” ; “Nola tu es belle et merveilleuse que ferais-je sans toi” ; “Oh Harry ne me quittez jamais”… Ok mais qu’est ce qui la rend si particulière ? Qu’ont ils vécu pour justifier de telles déclarations enflammées ?

Sous mes airs prosaïques, je ne demande qu’à y croire, mais là non.

Pour moi l’amour ce n’est pas ça en tout cas c’est loin d’être aussi simple et soudain.

Ou alors la vie m’a rendu définitivement cynique…

(et à aucun moment on n’aborde leurs rapports charnels. Pas que je sois obsédée mais il me semble que c’est ce qui « dérange » le plus dans une relation entre une jeune fille de 15 ans et un homme de 30 ans).

Heureusement ce roman est loin d’être un roman d’amour, c’est avant tout un roman policier incroyablement bien construit où l’histoire d’amour ne sert que de toile de fond à une enquête pleine de suspens et de rebondissements.

Bref, malgré ces petits défauts (et tics de langage – trop d’anaphores tue l’anaphore – mais je ne voudrais pas l’accabler outre mesure), c’est un roman que je vous recommande !

5 commentaires

  1. Je l’avais adoré & dévoré.
    J’ignore quelle est la recette, mais rares st les livres qui nous restent accrochés aux mains à ce point-là !
    Un intrigue plus que prenante…
    Après, le Goncourt…. la qualité repose sur la construction du roman, mais moins sur l’écriture en elle-même.
    Mais j’ai vraiment aimé !

    1. Moi aussi malgré mes petites critiques, j’ai vraiment été accroché. Tu as lu « les apparences » ? Dans le genre impossible à lâcher il est pas mal non plus !

  2. C’est marrant car sur le moment je m’étais concentrée sur l’enquête mais maintenant que tu le fais remarquer, j’ai trouvé leur romance plutôt creuse aussi, et décevante… Cet homme si respecté, perd tout ses moyens pour une jeune fille, sans que l’on sache trop pourquoi ni comment…
    Mais ça reste un très bon livre, comme tu le dis 😉

  3. Je ne l’ai lu qu’en diagonale pour le moment, et il trône toujours sur ma table de nuit depuis sa sortie pour le lire « réellement » ! Ceci dit, je comprends tout à fait la mièvrerie ambulante que tu as ressenti (je dois être un peu blasée aussi, que veux-tu ^^) et c’est dommage car du peu que j’ai parcouru, l’enquête est ultra-efficace !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s