Expo : l’Ange du Bizarre au Musée d’Orsay

C’est le retour du billet expo ! (Et vous allez en manger cette semaine car j’ai beaucoup de retard).

Les expo du musée d’Orsay étant toujours de très bonne qualité (malgré la foule, pouah), j’avais automatiquement ajouté celle-ci à ma liste sans trop savoir à quoi m’attendre.

L’Ange du Bizarre, le titre d’un conte fantastique d’Edgar Allan Poe, tente pour la première fois de retracer un courant artistique européen du XIXème, le Romantisme Noir et dont le but semble de vouloir fasciner par l’horreur et le trouble. Si vous avez toujours été fascinés par les vampires, spectres, sorciers et autres créatures surnaturelles cette expo est faite pour vous !

12435_xxl

Le parcours est organisée sous forme chronologique, en trois époques : La naissance du Romantisme Noir (1770-1850), le temps de l’affranchissement et des mutations dans l’art symboliste (1860-1900) et le temps de la redécouverte dans l’art surréaliste (1920-1940). Au milieu des ces œuvres on trouve des extraits de films, de Murnau à Buñuel, illustrant le Romantisme Noir au cinéma.

2381353

topelement

exposition-romantisme-noir-goya-ernst-musee-orsayok

D’un point de vue esthétique, ce n’est pas le courant qui me plait le plus. Trop sombre pour moi. Que voulez-vous je suis une incorrigible romantique qui rêve de vivre dans un tableau impressionniste (ou le baiser de Klimt au choix). Mais heureusement je ne me limite pas à cela pour les expos ! Celle-ci reste très très intéressante.  J’ai découvert les fées maléfiques de Goya, les squelettes ricanants d’Ensor, les sirènes ailées de Rops…

Mais surtout, j’ai découvert un courant beaucoup plus grand que ce à quoi je m’attendais, qui tire son origine dans le siècle des Lumières, philosophie qui place pourtant la raison au centre des préoccupations. Un courant qui a touché toute l’Europe (en Angleterre avec Blake, en Espagne avec Goya, en Allemagne avec Caspar David Friedrich et en France avec Delacroix, Géricault).

Il est intéressant de voir que l’horreur à toujours fasciné. A leur époque ces tableaux ont eu énormément de succès. Bien avant Tim Burton ou Stephen King le public était déjà fasciné cette facette noire de l’homme, ces créatures imaginaires aux frontières entre cauchemar et réalité.

J’ai eu un énorme coup de cœur pour les dessins de Victor Hugo dont j’ignorai le talent.

victor-hugo

***

L’Ange du Bizarre
Le Romantisme noir de Goya à Max ErnstMusée d’Orsay
Jusqu’au 9 juin

10 commentaires

  1. Tu nous promets des billets-expo pour la semaine alors ? Chouette !
    J’ai prévu de visiter celle-ci la semaine prochaine, puis la suivante, j’irai au Louvre pour « De l’Allemagne ».
    Ton billet est très intéressant, il en dit suffisamment pour qu’on se fasse une bonne idée de ce qu’on peut trouver entre les murs d’Orsay sans pour autant trop en dévoiler.
    Conclusion : je suis encore plus impatiente de découvrir cette exposition qui m’attire depuis des mois !
    Je comprends que cet univers un peu sombre ne séduise pas forcément mais tu as su tirer le meilleur de cet ensemble, c’est toujours très satisfaisant.
    Ceci étant, l’univers de Klimt n’est pas le plus joyeux ! Regarde bien toutes ces figures menaçantes qui entourent les jolies jeunes femmes enceintes, par exemple, elles font froid dans le dos. Je n’aimerais pas être enfermée dans une de ses toiles, aie aie aie !!
    Mille bises ma petite reporter 🙂

    1. Tu es adorable ! Car je ne sais jamais trop comment parler d’expo sans être chiante et recopier le livret de l’exposition 🙂
      Je n’ai pas vu « De l’Allemagne » en revanche j’ai vu l’expo sur L’Égypte au Louvre et ce fut une très belle surprise !

      J’avoue que Klimt ce n’est pas tout rose, c’est d’ailleurs pour ça que je n’ai parlé que du baiser qui est vraiment un tableau qui me fascine. Il trônait dans le salon de mon enfance (ma mère nous a initié très tôt à Klimt et Chagall) et je l’ai toujours adoré.

      Bonne soirée ma belle !

      1. Et bien ta maman mérite tout mon respect et même des bisous alors car Klimt et Chagall sont deux de mes artistes favoris.
        Je rêve d’une superbe rétro Klimt !
        As-tu vu l’expo Chagall, je ne m’en souviens plus ? J’espère y retourner prochainement juste pour le plaisir de flâner au coeur de ses oeuvres : un vrai petit luxe !

      2. Mes parents ont fait des études d’art alors forcément…
        Oui j’ai vu l’expo Chagall en « exclusivité » (j’aime bien me la péter) et j’avais pu bénéficier des explications d’une conférencière. Mais j’aimerai beaucoup la visiter à nouveau à mon rythme.
        Bisous

  2. Voici un nouveau point commun ! J’ai aussi bloggué sur cette expo, que j’ai eu la chance d’aller voir cette expo il y a quelques jours. J’ai adoré (- à la différence de ce que tu dis dans ton post, je suis une fan de cette esthétique particulière ), et si je connaissais un certain nombre des œuvres présentes, j’ai aussi fait de belles découvertes .
    Elle m’a rappelé la très belle expo sur la Mélancolie qui avait eu lieu au Grand Palais en 2005/2006 .

    1. Oui décidément ça fait pas mal de point commun 😉
      Mais comme je le disais cela à beau ne pas être mon courant préféré je n’y suis pas insensible pour autant.
      Je n’avais malheureusement pas vu l’expo dont tu parles. Mais cela confirme que les expo du Grand Palais aussi sont toujours réussies !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s