Expositions La Pluie et La Patagonie au Musée du Quai Branly

Je suis carrément en retard dans mes comptes rendu d’expos parisiennes !

Je commence donc la série avec cette double expo qui se tient actuellement au Quai Branly : La Patagonie et la Pluie.

La Patagonie Quezaco ?!

Pour moi cela évoque un territoire lointain mais pas vraiment cartografié que je situerai en Amérique latine, mais ici s’arrêtent (enfin s’arrêtaient) mes connaissances !

En réalité, le terme « Patagonie » prend son origine dans une construction imaginaire romanesque, que l’on peut dater du XVIe siècle. Elle a suscité depuis de nombreuses représentations visuelles et interprétations notamment dans les textes et légendes qui se sont mélangées les unes aux autres et enrichies au fil du temps.

C’est cette terre légendaire que veux nous faire découvrir le musée du Quai Branly.

Nous découvrons donc au fil du parcours ces différentes légendes telles que celle des géants de Patagonie toutes basées sur de réels voyages, où comment l’imagination de l’homme a créé un véritable mythe destiné à divertir le Vieux Continent (il est intéressant de faire un parallèle avec une autre expo du Quai Branly que j’avais adoré : Exhibition).

Petit bémol, les présentations ne sont pas des plus pédagogiques, beaucoup de textes, illustrations et de photos. Heureusement le sujet (et les explications) sont interressants !

Deuxième micro-expo : La Pluie

Un thème étrange, et pourtant… La pluie est un élément central des différentes cultures auxquelles s’attachent le Musée du Quai Branly. Elle fait l’objet de multiples représentations réalistes, figuratives ou abstraites, dans une traduction symbolique ou métaphorique. Elle donne également lieu à des analogies musicales ou, plus largement, sonores. La pluie, enfin, est divinisée.

La première partie, très terre à terre nous présente les différentes inventions humaines pour se protéger de la pluie. Où comment on découvre qu’il existe de nombreuses alternative à notre simple parapluie !

Vient ensuite la pluie au coeur des rituels. La danse de la pluie n’a pas été inventée par Morris dans Lucky Luke mais est un véritable rite qui résulte du besoin vital qu’ont les hommes de la pluie et de l’importance d’en favoriser et d’en contrôler la venue. Dans cette partie de l’exposition ont peut observer de nombreux ojets rituels de différentes cultures.

Enfin la dernière partie nous présente la pluie en tant que symbole divin. Cette section propose de découvrir les représentations animales liées à la pluie par leur présence réelle ou par leur valeur symbolique.

En résumé, deux courtes expositions assez intéressante même si ma préférence va à l’exposition “Les Maîtres du Désordre” dont je vous reparle très rapidement !

Jusqu’au 13 Mai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s