Ode aux touristes à Paris

Avouons le, Le touriste a une connotation extrêmement péjorative dans le vocabulaire parisien. Lents, ignorants, un peu pigeons, les touristes sont affublés de bien des maux. Demandez à n’importe quel parisiens ce qu’il pense de (au choix) Montmartre/ les Champs Élysée/ Ladurée / Le Louvre, sa réponse finira immanquablement par « par contre c’est plein de touristes » (accompagné de la mou de dégout de circonstance).

Et pourtant, j’ai une grande affection pour les touristes en goguette à Paris. Peut être est-ce que je sais si bien ce que c’est qu’être une touriste (car n’en déplaise aux snobinards, quand on voyage à l’étranger on est bel et bien un touriste à son tour et non « un voyageur ». Le touriste ce n’est pas forcément l’autre).

Bref, voici ma déclaration d’amour aux touristes qui hantent notre capitale (oui, même à toi qui porte un sac à dos dans un lieu aussi incommode que la ligne 13 à l’heure de pointe ou une expo du Grand Palais un dimanche après midi).

  • J’aime l’émerveillement des touristes  face à la beauté de Paris

Qui n’a jamais vu l’expression qui se dessine sur le visage du Touriste alors qu’il découvre la Tour Eiffel pour la première fois « en vrai » n’a qu’une idée approximative du bonheur à l’état brut. Car le Touriste à cette merveilleuse capacité que l’on retrouve uniquement chez les enfant de 1 à 3 ans, il s’émerveille d’un rien. Seule l’expression de ma petite cousine lors de sa première fois à Disneyland pourrait égaler l’émerveillement qui éclaire les traits du plus revêche des Kosovar face à la beauté de la capitale.
Non seulement une telle joie et communicative mais j’en retire une extrême fierté d’habiter la ville que le monde nous envie.

  • Je redécouvre Paris

Avouons-le, entre métro/boulot/dodo on a un peu oublier de lever les yeux de notre 2o Minutes. Alors la prochaine fois que vous entendez des touristes s’exclamer, suivez leur regard, vous tomberez peut être sur une splendeur cachée de l’architecture parisienne (ou un pigeon à une patte, mais c’est un risque à prendre).

  • Je voyage

Il m’arrive souvent de devoir prendre le métro pour le boulot en plein milieu de matinée ou d’après-midi. Bien souvent je me retrouve la seule de la rame à parler français et j’adore ça ! Le temps de trois stations je voyage en Italie, Russie, Angleterre… Et lorsqu’il s’agit d’américains, je cherche n’importe quel prétexte pour engager la conversation (oui, c’est triste)

  • Ils me font rire

Bon, c’est peut être la partie la moins gentille de cette liste, mais avouez que parfois les touristes sont tordants. Voir des japonais en train de prendre en photo la machine pour recharger le pass Navigo, moi ça me colle un sourire immédiatement (je ne critique pas, quand j’étais à Minneapolis je faisais mes courses à Target avec mon appareil photo). Rien que leur façon de prononcer « baguette » me donne envie de les serrer dans mes bras.

  • Ils me font me sentir serviable et aimable

Le Touriste craint tellement les parisiens que l’on dit désagréables et revêches qu’il suffit de faire preuve d’un chouilla d’amabilité (leur indiquer le bon chemin de l’Opera ou les prendre ne photo sur le Pond Neuf) pour atteindre le statut de sainte…

  • Ils font de Paris, Paris

Sérieusement, que serait Paris sans tous ses touristes ?
Imaginez Paris uniquement peuplée de parisiens, quelle horreur ! (car s’il y a quelqu’un que le parisien méprise plus que les touristes, c’est bien les autres parisiens !)

Et si une de vos bonnes résolutions pour 2012 c’était de vous comporter comme des touristes dans votre propre ville ?

8 commentaires

  1. Curieusement, je me demande si le fait de tenir un blog et aimer prendre des photos ne contribue pas à rester parfois un peu touriste !
    Lol la photo de la machine à pass Navigo !
    Un pigeon à une patte ? où où où ? lol
    C’est sûr que Paris a besoin de ses touristes… J’aime bien au mois de février quand on a l’impression que toute la campagne de France (ce n’est pas péjoratif !) se déverse dans le métro au moment du salon de ‘lagri. L’an dernier, j’ai retenu un fou rire de Gare de Lyon à Solférino car un groupe d’agris aux joues suuuuper rouges s’étonnait de voir les Parisiens : « ils ont tous des trucs dans les oreilles !! » et ils hurlaient. C’était tordant de voir le contraste et comme ils voyaient les gens comme des bêtes curieuses 😉

  2. Bravo et merci pour ce billet ! J’habite Montmartre, et la sempiternelle question « et y a pas trop de touristes » m’amuse toujours beaucoup. Dès que je sors de chez moi, j’entends parler toutes les langues, il ne se passe pas une journée sans que j’indique le chemin du sacré cœur à un touriste perdu et essoufflé (oui ça grimpe chez nous !) et j’adore ça. Les gens ont l’air heureux, ça fait du bien…

  3. Ah j’adore cet article 🙂
    Tu as raison, c’est bien d’être touriste parfois, et on oublie trop souvent qu’on l’est tous à l’étranger !
    Et j’adore la dernière photo « Be a tourist in your own town », c’est tellement vrai ! Et j’essaie de le faire dès que je peux car je m’en voudrais tant d’oublier que je vis dans une ville si magique que Paris 🙂
    Bisous

  4. C’est marrant, mais même en étant une touriste française dans cette ville, j’ai la vision des parisien qu’ont les étrangers.

    Un peu bougon, certes, mais surtout intouchable et précieux. Parce que le parisien habite quand même la ville Lumière, notre capitale si chère et rien que ça, je suis en adoration. Quelle chance!
    D’ailleurs, quand j’ai l’opportunité de m’octroyer un week-end à Paris, je me fait petite dans les rues et j’observe fascinée ces parisiens qui marchent d’un pas vif et assuré, comme s’ils possédaient la ville et ses secrets.

    Alors, sûrement que le parisien est un mythe, mais moi j’adore et je pense que d’ailleurs, certains l’ont bien compris et jouent à fond la dessus 🙂

  5. Très chouette article et tellement vrai! On s’en plaint des touristes mais en plus de faire vivre pas mal de villes, ils sont peut-être parfois en effet les seuls à se rendre compte de la beauté d’une ville et des choses simples qui s’y trouvent! Vive les touristes!

  6. Comme tu l’as vu sur mon blog, je reviens d’une mini escapade à Paris et j’ai été une touriste parfaite, j’ai beau avoir vu la Tour Eiffel des dizaines et dizaines de fois, je ne peux m’empecher de pousser des whaouuuu émerveillés dans le métro. Et prendre des photos aussi. Mais j’assume 😉
    Et comme tu le dis si bien, c’est finalement une qualité d’arriver à s’emerveiller … c’est difficile au quotidien mais on devrait toujours garder des yeux neufs pour regarder notre entourage et notre lieu de vie !

  7. bien que j’habite Paris depuis longtemps je m’extasie comme les touristes sur la beauté de cette ville, il m’arrive de demander mon chemin dans des coins que je connais moins et je trouve au contraire que les gens sont généralement trés aimables et comme j’ai gardé l’accent du sud ouest ils pensent avoir secouru une provinciale égarée…M

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s