My american way of life

Qu’est ce que ça me manque de ne plus écrire sur nos voisins d’outre atlantique ! Quand j’étais aux USA je prenais un malin plaisir à noter et analyser toutes les petites et grandes différences entre la France et les USA. Depuis j’ai l’impression que mon blog est devenu bien banal..

Cela fait plus de 4 mois que je suis de retour et malgré tout cette année passée aux Etats Unis continue d’influencer mon style de vie. Je vous montre ?

  • Je suis devenue accro au sport

Avant : j’avais beau être dynamique, marcher beaucoup, je ne pratiquai aucun sport.
Aujourd’hui : je suis devenue accro au footing (même si en ce moment je fait une pause à cause du froid) et au pilates. J’ai vraiment hâte de pouvoir un jour me payer un abonnement dans une salle de sport et en attendant je compte bien m’inscrire à la gym suédoise en janvier.

Et puis il faut dire que la vision du corps féminin idéal est paradoxalement beaucoup plus saine aux Etats Unis qu’en France selon moi. Là où les magasines féminins français font l’apologie des corps androgynes tels que Charlotte Gainsbourg, Clémence Poésie and co, les américaines veulent en priorité un corps ferme et musclé. Les mannequins Victoria Secret ont beau être très mince c’est plus par abus de salle de gym que parce qu’elles s’affament.

  • J’ai pris des habitudes alimentaires bizarres

J’ai remplacé mes sacro-sainte tartines baguette/beurre du petit dej’ par un bol d’oatmeal (flocons d’avoine en VF).

  • Je ne supporte plus les serveurs neurasthéniques

L’impolitesse des serveurs parisiens est légendaire et pourtant ça ne m’a jamais autant sauté aux yeux que depuis mon retour des Etats-Unis. Alors oui, il y en a que ça agace le serveur qui vient vous voir toutes les 10min avec un grand sourire (« everything OK ? »), qui trouve ça fake car ce qui les motive c’est l’appât du tip (80% du salaire des serveurs américains provient du pourboire, ne l’oublions pas). Mais je préfère cette soit-disant hypocrisie et avoir un verre d’eau fraîche glacée à peine mes fesses ont touchées la chaise que de devoir réclamer une carafe d’eau 6 fois et avoir l’impression de déranger.

Et je ne parle pas des vendeuses qui discutent au dessus de votre tête alors que vous tentez désespérément de savoir si ce jean existe dans votre taille…

  • Je jure en anglais

F*** à largement remplacé M**** dans mon vocabulaire.

  • Je préfère les sushis américains

Tous comme la nourriture chinoise américaine est différente de la bouffe chinoise française, les sushis d’outre atlantique n’ont rien à voir. Plus originaux et créatifs… Quelle déception à mon retour en France ! Heureusement j’ai trouvé un resto qui en fait des « presque comme là-bas », je vous en reparle très rapidement.

Ce que je ne fais pas mais aspire à :

–  le côté « i love you all guys !! »

S’il y a bien quelque chose de typiquement américain c’est leur hyper enthousiasme. Les américains sont toujours « sooooo happy » de faire votre connaissance, à la fac les profs sont toujours en train de vous dire que votre classe est « sooo great », et vous ne pouvez pas quitter quelqu’un sans le classique « it was soooo nice to see you »… Les mots qui reviennent le plus dans le vocabulaire américain : great, awesome, good… Tout le monde y va de son « You can do it » !

Alors oui cela peut paraître un peu faux et souvent exagéré mais on se sent mis en valeur. Même si je me doute que la journée de mon interlocuteur ne sera pas illuminée par ma rencontre mais un sourire et un compliment ça n’a jamais fait de mal à personne…

A côté les français me paraissent tellement cyniques, la critique facile. A croire que les autres ont toujours une arrière pensée. Bien sur que les gens ont souvent un intérêt à être agréable avec vous, tout ce dégoulinage de bonne humeur est souvent exagéré. Mais être  ultra policé ne veut pas forcément dire être hypocrite…

Les conséquences sont énorme : d’un côté une société qui va vers l’avant, à l’aise en public, ambitieuse, souvent arrogante ; et de l’autre une société où le doute et la critique semblent être les seuls moyens d’atteindre l’excellence.

J’ai l’impression que ce cynisme se retrouve beaucoup sur la blogosphère…

Ma bonne résolution : m’inspirer de cet enthousiasme et esprit positif.

Et je commence donc par vous : JE VOUS AIME !!! Merci à vous tous de lire ce blog ! Vous ne le savez peut être pas, mais parfois il suffit d’un de vos petits commentaires pour me redonner le sourire dans une mauvaise journée. Tous vos commentaires pour mon concours de Noël m’ont fait chaud au coeur. J’avoue avoir hésité à le mettre en ligne face aux autres concours que l’on trouve sur la toile, je croyais vraiment ne récolter qu’une dizaine de participation…

Ce à quoi en revanche je n’adhèrerais jamais :

  •   la lingerie

Je crois que j’en ai déjà parlé l’an dernier mais je n’adhère pas du tout à toute cette folie autour de Victoria’s Secret. J’ai beau admirer la plastique des mannequins, je trouve leurs sous-vêtement extrêmement banal. Au final ce qui est sexy ce n’est pas la lingerie mais la fille dedans. Mois j’aime la dentelle, les petits nœuds, la légèreté… Entre ces deux photos, j’ai fait mon choix :

  • les UGG

Je crois que ça se passe de commentaire. (voir mon billet sur le no-look américain ici)

  •  L’amitié

Attention révélation : Friends nous ment !! (How I met your mother aussi d’ailleurs).

Une des choses qui m’a marqué c’est la superficialité des relations amicales. Les bandes d’amis à la friends sont extrêmement rares et l’amitié homme-femme encore plus (une des conséquences de la chasse au mari pratiquée par beaucoup d’américaine : les hommes sont ultra méfiants).

A la fac j’ai trouvé les étudiants extrêmement individualistes et ceux qu’ils qualifient d' »amis » correspond plus pour mois à de simple « copains/potes ». S’il est plus facile de rencontrer du monde là-bas, que les américains ont le contact et l’invitation facile, dépasser le stade de la simple connaissance est extrêmement difficile et pas seulement vis à vis des étrangers. Aller au resto entre amis, refaire le monde autour d’un café cela reste extrêmement rare (très bon article à ce sujet ici).

Attention, ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit, les vraies amitiés existent. Ceci est une généralisation mais pour en avoir parlé avec pas mal d’autres étrangers, je ne suis pas la seule à l’avoir remarqué…

  • Les règles du dating

Je vous épargnerais l’analyse sociologique (et l’expérience personnelle), mais la bas, les relations amoureuses sont extrêmement codifiés. Dans ce domaine, je préfère largement la spontanéité française !

***

Ce billet est beaucoup plus long que ce que j’avais prévu (surtout pour un lundi matin), mais je crois que je pourrais parler des heures des différences qu’il existe entre nos deux pays. A défaut de pouvoir y retourner (si quelqu’un connais un avocat aux US, qu’il pense à moi), je peux toujours tirer des leçon de mon expérience américaine…

32 commentaires

  1. Très très très sympa cet article, et très intéressant. Tu nous montre bien que chaque continent/pays a ses avantages et ses inconvénients.

    1. Merci ! C’est exactement ce que j’essaie de faire ressortir. J’ai beau adoré les Etats Unis, le pays est loin d’être un paradis et il y a beaucoup d’aspect que l’on ne découvre qu’en vivant sur place.

  2. Très chouette billet en effet et très intéressant , tu as eu beaucoup de chance de vivre une expérience comme ça, et encore merci de nous l’avoir fait partager virtuellement !

  3. Ha beh moi j’aimerai bien en savoir plus sur les règles du dating. Je suis ton blog depuis un an maintenant et je me régale à lire tes billets plein d’enthousiasme, de gourmandises et de positif.

    1. Merci pour ton commentaire !!
      Je ferais peut être un billet dur les règles amoureuses un jour… EN attendant je te conseille la lecture des ¨Pintades à NY ! (Pour résumer les relations amoureuses, enfin surtout au début, sont très codifiées : le garçon invite la fille au restaurant, il doit payer. On ne couche pas avant le 3ème « date », etc)

  4. Ton billet m’a mis de bonne humeur, tiens !!!
    Et ça me donne encore plus envie d’aller me faire ma propre idée sur place ^^
    Terrible, la comparaison entre les amis et les boobs – et tellement vraie !!!

  5. Ton billet est excellent et super intéressant pour illuster les différences culturelles entre les français et les américains. Et pas long du tout vu qu’il est super intéressant!! Cette année outre atlantique a été super enrichissante pour toi et j’espère que tu pourras y retourner pour des vacances ou le boulot et merci de nous faire partager tout ça avec nous!

  6. J’aime toujours autant tes articles de comparaison USA / France ! ça fait voyager, et pas seulement à travers des photos : c’est ce qui me plait ! Découvrir d’autres cultures, j’aime. 🙂

    Bref. Ce « Think Happy, Be Happy », ça me plait tellement. Dans mon entourage, on me dit souvent « tu ris / souris tout le temps ». ça veut pas dire qu’on n’a pas nos soucis, mais je suis bien d’accord : en choisissant l’optimisme, on se sent bien mieux. 🙂

    Par contre, pour les amitiés plus superficielles / difficiles à creuser, c’est bien dommage. 😦

    1. Ton optimiste se ressent aussi sur ton blog et c’est ce qui me plait (même si je ne commente pas souvent je suis une lectrice assidue !)
      Merci pour ton p’tit commentaire !

  7. J’adore ton article ! Il est super bien écrit et tellement vrai !
    Et je suis 100% d’accord avec toi pour ce qui est de Victoria’s secret (je ne comprend pas non plus l’engouement pour les UGG même si c’est autre chose ;))
    Ça intéresserait de savoir ce que tu veux dire par « les relations amoureuses sont codifiées » (je ne vais pas raconter ma vie non plus mais disons que je comprend pas très bien les américains a ce niveau la haha)

    1. Merci ! Je suis rassurée de ne pas être la seule pour Victoria Secret’s
      Pour les relations amoureuses je trouve les choses beaucoup plus simples en France. Aux Etats Unis toute relation commence obligatoirement par un « date » et il faut que ce soit le garçon qui paie, puis il ne faut SURTOUT pas coucher avant le 3ème rendez vous… Bref tout ça manque de spontanéité !

  8. bonjour,

    je suis depuis quelques temps ton blog qui m’intéresse au plus haut point car, comme toi tu l’as été je suis expat’ aux Etats-Unis. Je me retrouve dans pas mal de tes articles. Mais celui-ci : bravo !!! Mis à part le sport, que je pratiquais peu avant d’arriver et que je pratique toujours, je suis d’accord sur tout !!!! Je rajoute un « ce à quoi je n’adhère pas » : la cannelle en grosse quantité et partout, je n’en peux plus.
    En tout cas merci pour ce blog toujours un plaisir de te lire.
    Mathilde

  9. J’aime beaucoup le fait d’avoir retrouvé dans cette liste le service à l’américaine, de ce côté là, les français ont beaucoup à apprendre…C’est pour ça en partie que j’ai aimé travailler à Disneyland, car c’est ce principe de service qui était appliqué ^^

  10. C’est marrant toutes les ressemblances avec le Royaume-Uni quand même :).
    Les serveurs sont comme aux USA (j’avoue que parfois, ça me soule un peu mais c’est vrai que ça a ces bons côtés aussi, notamment pour ne pas mourir de soif !) ; le côté « I love you guys » ; les UGG ; l’amitié qui n’en est pas vraiment une aussi…

    Je n’ai pas encore testé de véritables sushis mais j’adorerai en manger comme ceux qui sont présentés dans ton article. ^^

  11. J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce nouveau message comparatif toujours passionnant car basé sur du vécu et sur une fine observation de tes contemporains américains ou français. N’hésites pas à nous en rédiger d’autres quand tu sens la nostalgie pointer !

  12. J’ai adoré cette article, découvert sur le tard ! 🙂
    Après trois ans passés à Montréal, je ne peux que comprendre ces petits changements dans ton quotidien et cette nostalgie envers certaines choses typiques de l’Amérique du Nord. Aaaah les sushis garnis de mille et une surprises me manquent aussi.
    Une expatration, peu importe sa durée, nous marque à vie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s