Livres capitales : ma selection de livres sur Paris

Je possède déjà pas mal de guides de Paris dans ma bibliothèque (il faudra d’ailleurs que j’en fasse une review), mais je n’ai pas pu m’empêcher d’en emprunter de nouveaux depuis que je me suis abonnée à la bibliothèque municipale de Paris.
  • My little Paris
Vous connaissez certainement le site My Little Paris qui propose trois fois par semaine une sélection de bonnes adresses : mode, beauté, food, déco, culture. Qui depuis a fait des petits : Lyon et Marseille disposent désormais de leur propre version.
Pour plus d’info sur cette success story je vous renvoi à cet article.
Suite au succès de la newsletter, un livre a vu le jour. Pour toutes celles qui sont déjà inscrite à la newsletter, pas de grande surprise, le livre est une compilation des bons plans et bonnes adresses que l’on retrouve sur le site.
J’aime le côté amusant et original de ces bons plans : louer une piscine à l’heure, déjeuner dans un restaurant qui n’a qu’une table, apprendre la choré de Dirty Dancing… J’aime un peu moins leur côté inaccessible…

  • Une vie de Pintade à Paris
Mon coup de cœur dans la catégorie girly et pourtant ce n’était pas gagné ! Je m’attendais à de la chick-lit de voyage et bien aps du tout ! Pas vraiment un guide, ce livre se rapproche plus de l’étude sociologique de la parisienne du 21ème siècle. J’ai beaucoup aimé l’écriture de Layla Demay et Laure Watrin. On ne peut s’empêche de sourire devant la description de ces parisiennes râleuses, snobs, serial shoppeuses, indisciplinées et décoiffées, femmes fatales et femmes enfants, accros aux fourneaux mais pas aux salles de sport, adeptes du bio mais aussi des longs bains moussants. Il faut dire que les demoiselles sont également les auteurs des Pintades à NY (que je meure d’envie de lire du coup) et qu’on n’échappe pas, pour mon plus grand plaisir, aux comparaisons entre la ville lumière et la grosse pomme. Et moi forcement ça me parle. J’y ai retrouvé plein d’aspect de Paris qui me sautent aux yeux depuis mon retour des US : le service inexistant des restaurants, l’absence de sport dans la vie quotidienne,…

Un extrait pour vous faire une idée : « Quand je suis retournée vivre à Paris, j’ai dû réapprendre à faire un truc incroyable , totalement contraire aux principes de la New Yorkaise que j’étais devenue : apprivoiser le garçon de café. Au début, j’avais des réflexes totalement déplacés dans un bistrot parisien. J’arrivais par exemple pour déjeuner sur le pouce (forcément au moment du coup de feu : « mais qu’est-ce qu’il ont tous à arriver en même temps pour manger ? »), je m’asseyais et j’attendais naïvement que le serveur se matérialise dans les deux secondes devant moi, le sourire aux lèvres, uni d’une carafe d’eau, d’une corbeille de pain et du menu, avant de revenir quasi instantanément prendre ma commande. Bah, comme à New York ! C’était oublier qu’être garçon de café parisien, c’est un statement, une attitude »

  • Stuff parisians like :Discovering the Quoi in the Je Ne Sais Quoi
Celui-ci est en anglais et plutôt destiné à un public étranger (je l’ai découvert aux US grâce à une amie) mais jai découvert juste après l’avoir lu qu’une version française existe : Dessine moi un parisien.
La aussi il ne s’agit pas d’un guide mais d’un petit traité sur les parisiens à l’usage de nos amis d’outre atlantique, écrit par un français, Olivier Magny. Il aborde tout les thèmes qui font du parisien une espèce à part. Exemple : le métro, le moelleux au chocolat, Le Monde… On n’échappe pas à certains clichés mais c’est tellement drole qu’on lui pardonne !

Un p’tit extrait : « Parisians have a bit of a different physiology. Things like a certain inability to smile are quite well known expressions of this phenomenon. Some are much lesser known: an interesting experience when chatting with a Parisian is to place the words « Les Américains » in a sentence. These two words put together – in any imaginable sentence – immediately trigger a chemical reaction in the Parisian’s brain. When hearing the phrase « Les Américains », the Parisian will implacably lose track of his previous ideas to just be taken over by one overpowering thought. That is: « Oui, mais les Américains, ils sont cons ».
There is no exception to that rule. Americans are all stupid. End of the story. The fact that America is the most successful and probably the most creative country in the world should come as no argument. The fact that all Parisians deliberately wear American clothes, watch American movies, listen to American music, use American words or fantacize about American celebrities either. Americans are fat, stupid and ugly. Period…..
It would be impolite at that point to bring to the Parisian’s attention that he starts to sound like the stupid American he despises so much. Plus, despite his obvious in-depth knowledge of America, chances are he might not get the joke… »

  • Les pâtisseries de Paris chez Parigramme
Guide plus classique entièrement consacré aux pâtisseries parisiennes, c’est d’abord sa couverture très proche d’une boîte d’un célèbre vendeur de macaron qui m’a attiré. Et puis le sujet avait tout pour me plaire…
Les adresses sont classées par arrondissements et agrémentées de photos qui font baver. La présentation des adresses est claire et saupoudrée de détails historiques et de conseils. on sent que les auteurs ont vraiment testé les adresses. Si je connaissais pas mal des adresses à force farfouiller sur le net, j’en ai découvert pas mal d’autres qui ont immédiatement finies dans mon Moleskine !

6 commentaires

  1. Hahaha, j’ai bien ri avec les deux extraits que tu nous as mis! Et je crois qu’en arrivant en France, je vais acheter une vie de pintade à Paris, ça a l’air très drôle!
    Bon week-end!

  2. Les Pâtisseries de Paris; ce guide m’a l’air génial. Une bonne façon de découvrir la ville lumière autrement en s’organisant un circuit à partir de certaines adresses…

  3. Je suis aussi l’heureuse propriétaire de « My Little Paris » et j’avoue que c’est mon préféré. J’y pioche une multitude de bonnes idées et de sorties inattendues.
    Je me laisserais bien tenter par « Les pâtisseries de Paris chez Parigramme » mais le petit guide anglais que je ne connaissais pas du tout jusqu’à il y a quelques minutes me paraît avoir un potentiel comique non négligeable. J’aime 😉
    Gros bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s