Compte rendu de lecture aout-septembre

Je n’ai lu « que » 3 romans depuis mon retour en France début août.

L’armée furieuse de Fred Vargas : Dans le train, la boue et les feuilles séchaient sous ses semelles et se déposaient au sol en nombreux dépôts noirâtres, sous le regard contrarié d’une femme assise face à lui. Adamsberg en attrapa un fragment, moulé par le crampon de la semelle, et le glissa dans sa poche de chemise. La femme ne pouvait pas savoir, songea-t-il, qu’elle côtoyait des débris sacrés, les restes du chemin de Bonneval, martelé par les sabots de l’Armée furieuse. Le Seigneur Hellequin reviendrait frapper Ordebec, il avait encore trois vivants à saisir. » Quels liens existent donc entre l’Armée furieuse, également appelée la Grande Chasse et la Mesnie Hellequin, la fratrie maudite d’un petit village normand, du sucre, un picotement dans la nuque, le meurtre d’un grand patron, une vieille comtesse passée à tabac et un jeune incendiaire ? Où trouver le sale petit drannoc responsable de tout ? C’est ce que vont s’efforcer de découvrir Jean-Baptiste Adamsberg et sa brigade de joyeux drilles, tant le secret d’Ordebec envoie au commissaire une musique inintelligible et dissonante, une composition de chimères et d’illusions, qui l’attirent comme l’eau s’élançant sous un pont.

Mon avis : Je suis une inconditionnelle de Fred Vargas. Si je ne dis pas de bêtise (oui, ça m’arrive) j’ai lu tous ses romans. J’adore son style foisonnant, sa langue à la fois châtiée et poétique. Ses intrigues policières sont toujours bien construites. Cette fois-ci on s’éloigne de Paris pour découvrir un village campagnard où tous les personnages semblent plus fous les uns que les autres !
On y retrouve Adamsberg égal à lui même, planant au dessus des considérations matérielles de son équipe…
Ce n’est peut être pas celui que je préfère (sans surprise je préfère quand l’action se déroule à Paris) mais c’est sans conteste un bon roman policier !
Si vous n’avez jamais lu de Fred Vargas, je vous conseille de commencer par « Pars vite et reviens tard » et « l’homme à l’envers », mes préférés !

***

La délicatesse de David Foenkinos : « François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m’en vais. C’est la boisson la moins
conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi
à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui, un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye
ou la goyave, ça fait peur. Le jus d’abricot, c’est parfait. Si elle choisit ça, je l’épouse…
– Je vais prendre un jus… Un jus d’abricot, je crois, répondit Nathalie. Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité »

Mon avis : Sympa mais sans plus. J’ai bien aimé mais je n’ai pas trouvé ça si bien écrit que ça. j’ai bien aimé cependant les petites notes insérées au fil de la lecture. L’histoire est belle, une histoire de rencontre amoureuse, de différence et aussi de deuil. Je le trouve cependant un peu en dessous de la critique qui en a été faite.

***

La Couleur des sentiments de Kathryn Stockett : Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Mon avis : Mon coup de cœur ! D’habitude j’attends que les succès de la rentrée littéraire soient sortis en poche pour les acheter mais je ne regrette absolument pas d’avoir dérogé à ma règle !
Si comme moi vous êtes toujours méfiant envers les livres que tout le monde acclame, pour une fois laissez vous portez par l’unanimité de la critique, ce livre est excellent.
Il est tout d’abord extrêmement bien écrit. Le style est plutôt classique mais efficace, j’y suis devenue accro en un rien de temps, profitant de chaque moment de liberté pour me plonger dans ce livre.
Le sujet bien sur est passionnant mais ce qui rend ce livre génial c’est la façon dont il est raconté : alternance de trois point de vue, écrit à la première personne.
A la fois drôle et émouvant, bref j’ai été conquise ! j’ai vraiment hâte de voir le film…

7 commentaires

  1. « La couleur des sentiments » me fait envie depuis un bout de temps … mais je crois que je vais finir par craquer ! ta critique a ravivée mon envie de le lire !
    Merci pour ce compte rendu!

  2. Je n’ai jamais lu de fred vargas, ms j’y songe car je pense que son style peut me plaire. La délicatesse figure depuis quelques temps déjà dans ma PAL, ms je ne m’y suis pas encore plongé dedans. Quant à la couleur des sentiments, dès sa sortie, ce livre m’a attirée, ms je me suis résonnée cart je préfére attendre, tout comme toi, sa sortie en poche, sauf que ça me titille de plus en plus et surtout depuis que je sais qu’il y a eu une adaptation ciné qui va bientot sortir..;et comme je préfère lire les bouquins avant…je vais peut être dérogé à la règle comme toi et filer l’acheter!!!! J’ai hate en tout cas de me forger mon propre avis dessus!

  3. Coucou Flo,
    Alors moi « La couleurs des sentiments », je l’ai vu en film ! Aux US, ça s’appelle « The help » et même si j’ai parfois pas tout compris (c’est qu’ils ont un sacré accent à Jackson, dit la toulousaine), ben j’ai adoré !!!
    Honnêtement c’est une copine qui a choisi le film, j’en avais pas du tout entendu parlé et je regrette presque d’avoir vu le film avant de lire le livre… y’a plus de suspense maintenant !
    Quoi qu’il en soit film ou livre j’adore les histoires à connotations historiques. Dans le même style mais quelques années avant tu as « L’île sous la mer » de Isabel Allende. Je ne suis peut être pas objective car j’adore cet auteur (et j’ai presque lu tous ses livres).

  4. Je n’ai pas lu le Fred Vargas en question et ne peux donc me prononcer. Pour les deux autres romans, en revanche, j’ai bien fait mes devoirs ^^
    J’ai eu un vrai coup de cœur, tout comme toi, pour « La couleur des sentiments ». Ce livre m’a émerveillé, et c’est bien peu de le dire…
    Pas déçue du tout en revanche par « La Délicatesse » que j’ai aussi beaucoup apprécié. Je ne me fie pas à la critique en général (j’en prends volontairement connaissance après lecture pour ne pas être influencée ^) et ai donc pu pleinement profiter de la belle écriture de ce livre.
    Je sais que les deux derniers vont être adaptés au cinéma… Il me tarde d’en voir le résultat 🙂

  5. Tout à fait d’accord avec toi à propos de La délicatesse et de La couleur des sentiments… Je viens de finir un roman très chouette « Seul le silence » de R.J. Ellory…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s