Compte rendu de lecture express

Je realise que cela fait un bon moment que je ne vous ai pas parle de livres sur ce blog. En fait le dernier livre dont je vous ai parle doit etre « les piliers de la Terre » de Kan Follett (courez l’acheter!!). Pourtant j’ai lu pas mal de livre depuis. Mais comme je suis super flemmarde depuis me retour de Buffalo je vous ai concocte un petit medley (non exhaustif) des livres lu cet hiver.

  • La ou les tigres sont chez eux de Jean-Marie Blas de Roblès

4eme de couverture : Correspondant de presse dans le Nordeste brésilien, Eléazard von Wogau reçoit un jour la biographie inédite d’un célèbre jésuite de l’époque baroque, Athanase Kircher. L’extraordinaire plongée dans cet univers baroque réserve mille et une surprises. Au fil du roman, de minuscules intrigues se répondent, dans une fresque étrange et flamboyante.

J’ai aime : les recits emboites les uns dans les autres : Personnages qui se croisent et se decroisent et recit dans le recit, si vous aimez les superpositions vous etes servi ; la decouverte du Bresil ; la fin plus que troublante.

J’ai moins aime: la longueur (900 pages!). Je suis pourtant une lectrice facilement captive mais j’ai decroche plusieurs fois.

  • No et moi de Delphine de Vigan

4eme de couverture : Elle avait l’air si jeune. En même temps il m’avait semblé qu’elle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu’elle connaissait de la vie quelque chose qui faisait peur.
D. V.

Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.
Mais nul n’est à l’abri…

Jai aime : le point de vue de Lou qui permet d’aborder un sujet difficile, les sans-abris, avec candeur et sans etre moralisateur. Ce livre se lit tres facilement.Le portrait de ces deux jeunes filles que tout oppose est tres bien fait.

J’ai moins aime : le coup de l’enfant surdoue un peu trop vu et revu (ou alors je suis juste devenu cynique)

  • L’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon

4eme de couverture : Dans la Barcelone de l’après-guerre civile,  » ville des prodiges  » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y  » adopter  » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets  » enterrés dans l’âme de la ville  » : L’Ombre du Vent. Avec ce tableau historique, roman d’apprentissage évoquant les émois de l’adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l’Opéra ou du Maître et Marguerite, énigme où les mystères s’emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafon mêle inextricablement la littérature et la vie.

Mon avis : mon coup de coeur de l’hiver. Avec tout le battage qu’il y a eu autour de ce livre, je m’attendais a etre decu, mais au contraire, j’ai adore. J’ai devore ce roman, hape par ce Barcelone sombre et funeste, par cette histoire qui meme anour et suspense. J’ai hate de lire d’autre livres du meme auteur.

  • Rebelles de Anna Godbersen

4eme de couverture : Des filles rebelles dans des robes sublimes font la fête jusqu’à l’aube. Des garçons irrésistibles aux sourires machiavéliques ont des intentions suspectes. Mensonges, secrets et scandales. Nous sommes à Manhattan… en 1899.

Mon avis : Gossip girl version fin du 19eme. C’est gentil mais je prefere la version 2.0, pas sure de lire la suite…

  • This is where I leave you / C’est ici que l’on se quitte de Jonathan Tropper

4eme de couverture : Qu’est-ce qui est pire que d’aller enterrer son père ? Réponse : passer les sept jours suivants enfermé avec sa propre famille de dingues… Pour Judd, qui nage en pleine déprime, cette semaine de Shiv’ah pourrait être la pire de sa vie. Famille, je vous hais ! Heureusement, il y en a au moins un qui n’est plus là pour voir ça…

Mon avis : (lu en anglais) livre choisi completement au hasard chez Barnes&Nobles, ce fut une tres bonne decouverte. Beaucoup d’humour pour traiter de problématiques familiales dans lesquelles beaucoup de monde doit pouvoir se reconnaître.

  • Maybe the moon d’Armistead Maupin

4eme de couverture : Dans la formidable usine à rêves d’Hollywood, combien sont-ils à avoir voulu décrocher la lune, ces jeunes gens prêts à tout pour le moindre bout de rôle, ces actrices débutantes qui se voient déjà en stars adulées ? Bien sûr, ce n’est pas toujours facile, mais pour Cadence Roth, cela relève de l’exploit car elle a un sérieux handicap : elle ne mesure que soixante-dix-neuf centimètres ! Qu’importe la taille, elle a du talent et de l’énergie à revendre et elle est bien décidée à décrocher sinon la lune du moins un rôle à sa mesure. Elle s’est déjà fait connaître en jouant un elfe dans un film à succès mais ce n’est pas suffisant, Cadence Roth vise bien plus haut. Son faux journal intime brosse un portrait savoureux de l’univers du cinéma américain et fourmille de trouvailles amusantes et de dialogues inénarrables.

Mon avis : (lu en anglais)  A defaut de trouver les Chroniques de San Francisco a la Bibliotheque, j’ai choisi ce roman d’Armistead Maupin et je n’ai pas du tout ete decu. Cette Bridget Jones version modele reduit est plus qu’attachante. Son regard a la fois cynique et plein d’espoir sur le show biz et LA fait parfois froid dans le dos. La fin est particulierement reussie.

3 commentaires

  1. Une jolie liste qui me donne envie (bien que je me sois moi-même fait très plaisir, côté « achats de livres » ces quelques derniers jours 😉 ).
    Je me plongerais volontiers dans « No et moi »: pas vu le film et une préférence à commencer par le roman, du coup. Effet de surprise, sans doute.
    « Rebelles » me semble gentillet en effet, et je me dis pourquoi pas, mais plutôt pour une lecture d’été ! Quant à « L’ombre du Vent », il me paraît juste essentiel…
    Il faudra que je songe à tester dans « Les chroniques de San Francisco » à l’occasion, tout de même ^^
    Bisous ma belle !

  2. Merci pour ces idées lectures ! Je crois que je vais finalement me laisser tenter par l’ombre du vent… j’accroche pas trop au résumé mais je ne vois que des critiques positives, ça vaut peut etre le coup !
    sinon, j’ai aussi lu et aimé « No et moi » et « c’est ici que l’on se quitte », deux romans qui n’ont rien a voir, qui se lisent bien tous les deux et qui sont intéressants, chacun dans leur style !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s