Review ciné : Cedar Rapids

Une fois n’est pas coutume je vais vous parler d’un film qui n’est pas encore sorti en France, mais si vous n’avez rien de prévu le 15 juin prochain…

Cedar Rapids est ce que j’appelle un feel good movie ou encore un Sundance movie (par référence au festival de Sundance consacré au cinéma américain indépendant), un film dans la lignée de Little Miss Sunshine, Juno, Sunshine cleaning… Vous savez, ces films qui nous montre une autre Amérique que celle qui sauve le monde, souvent pleins de bons sentiments mais de façon moins lourde et plus décalée que dans les comédies US habituelles.

Le pitch : Tim Lippe a vécu à  Brown Valley, Wisconsin toute sa vie, encore « pre-engaged » à son professeur de primaire Millie Vanderhei, vendant des assurances pour protéger les rêves des autres. Mais, la tranquille et ennuyeuse existence de Tim va être quelque peu perturbée. Pour la première fois dans ses 34 ans, il doit se rendre dans une métropole « majeure » – Cedar Rapids (Iowa) –  où il doit tenter de sauver sa compagnie lors d’une convention d’assurance qui, pour lui, sera complètement non conventionnelle. Tim n’a aucune idée comment fonctionne vraiment le monde moderne. Il forme rapidement une équipe de choc avec ses deux colocataires et la délurée Joan près à défendre l’honneur de son agence d’assurance !

Mon avis : Des ploucs qui ne sont jamais sorti de leur ville et qui portent des bananes ça existe aussi aux USA ! Et pour moi qui vit dans le Midwest, la description de cet homme à la fois naïf et pleins de bonnes intentions est tout à fait délectable !

Ed Helms que l’on peut voir notamment dans la série télé The Office mais aussi dans Very Bad Trip est excellent dans ce rôle à la fois agaçant et attachant de maladresse. Les seconds rôles ne sont pas en reste non plus. John C. Reilly, Anne Heche et Isiah Whitlock Jr. forment un sacrée équipe de bras-cassés. Comme dans Very Bad Trip, des personnalités mal assorties finissent le temps d’un weekend par s’épauler.

Si ce n’est pas LA comédie de l’année, j’ai passé un très bon moment. Bien sur certains personnages sont un peu trop simplistes, mais cela n’empêche pas le film de fonctionner et le public de rigoler. John C. Reilly est particulièrement hilarant. j’ai particulièrement apprécié la fin très réaliste. Si tout est bien qui finit bien, ce n’est pas non plus le happy ending hollywoodien qui a facilement tendance à m’énerver.

6 commentaires

  1. Merci pour le commentaire. J’ai vu ce film à l’affiche dans un ciné proposant généralement une sélection différente des blockbusters, et j’en étais étonnée…. maintenant, je comprends sa présence.

  2. ça donne envie d’aller le voir !
    Au fait tu m’avais demandé de te tenir au courant pour les Etats-Unis : et bien il semblerait que j’aille à Oklahoma (University of Central Oklahoma) l’année prochaine ! 🙂

  3. J’aime bien le concept: lire une critique d’un film dont je n’ai pas du tout entendu parler… et qui sort dans plusieurs mois !
    Tu fais bien de nous tenir informés, ça donne envie d’y aller 😉
    Bisous miss !

  4. Je pense que j’essaierai d’aller le voir, c’est tout à fait le genre de film que j’aime, indépendant, petit budget mais qui au final réserve souvent de bonnes surprises 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s