Un semestre aux USA : le Bilan

Me voici arrivée à la moitié de mon défi américain. Difficile de penser qu’il y a un an je me décidais sur un coup de tête à remplir le dossier de candidature de ma fac… Rappelez-vous je vous l’annonçais ici. Pendant longtemps (en fait jusqu’à la veille de mon départ) j’ai eu du mal à réaliser que j’allais vraiment vivre pendant un an aux USA !

Le bilan : Exceptionnel ! Jamais je n’aurais cru que cette expérience me plairait autant. Et même si cette année risque de vider entièrement mon compte en banque, je ne regrette absolument pas ma décision (ça sert à quoi un livret A sinon ?!).

Après avoir passé deux années plutôt difficiles à Lyon, je réalise enfin que, moi aussi, je peux être une de ces filles entourée d’amis, qui fait la fête et profite de la vie. Bref le bonheur n’est pas réservé aux autres ! Evidemment tout n’est pas tout rose, pour atteindre la plénitude il me manque encore l’amour avec un grand A, la sécurité financière ( marre de culpabiliser par rapport à mes parents et d’envier les autres – car même si l’argent ne fait pas le bonheur, il améliore drôlement la vie!). Mais surtout j’aimerais arrêter d’angoisser vis à vis de mon futur. Je suis actuellement dans une année charnière. Jusqu’à présent je savais toujours où je me trouverais dans un an (sur les bancs de la fac). Aujourd’hui je n’en ai absolument aucune idée… Enfin mes angoisses existentielles ne sont pas l’objet de ce billet !

Une chose est sure, ce semestre aura été le meilleur de mon parcours universitaire :

– Comme je le disais, je me suis fait une belle brochette de vrais amis. Plus que des potes, je peux compter sur eux. Et ce qui est encore mieux ? Ils viennent du monde entier ! Des Etats Unis, mais aussi et surtout d’Europe : Italie, Espagne, Pays Bas… Je ne me serais jamais sentie autant européenne qu’après mon séjour aux USA !

– Au delà de ces amitiés, j’ai l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes tous les jours. Les gens sont tellement ouverts ici qu’il va être difficile de retrouver la froideur française ! Je me suis également habitiuée à la gentillesse des gens du Minnesota (pour ceux qui regardent How I met Your Mother, c’est de là que vient Marshall ^^)

– J’ai l’impression de découvrir et d’apprendre tous les jours : sur les Etats Unis évidemment mais aussi sur la France et sur moi même. Il n’y a rien de mieux pour se remettre en question que de comparer son point de vue à celui d’un autre pays. Je découvre également énormément de choses sur la culture américaine, bien plus que ce que la télé nous laisse voir (et j’espère vous en faire profiter ^^)

– Je suis tombée amoureuse des campus américains. Celui de Minneapolis n’est peut être pas le plus beau mais je m’y sens comme chez moi. Les américains ont vraiment le truc pour créer un sentiment d’appartenance. Il y a un vrai patriotisme vis à vis du campus et même moi, la p’tite française, je suis fière d’appartenir à l’UofM !

– J’aime également la façon d’enseigner des Etats-Unis. Evidemment il y a des bons et des mauvais profs comme partout mais le dialogue est beaucoup plus présent. Poser des questions n’est absolument pas mal vu. Les profs ont des « office hour » pendant lesquels vous pouvez librement aller les voir. Ils sont également disponibles via mail et pas besoin d’attendre une semaine pour avoir une réponse ! Et si vous n’aimez pas un prof, vous avez l’occasion de faire entendre votre voix à la fin du semestre via les évaluations des profs.

Bon je m’arrête là, même je suis loin d’avoir fait le tour de tout ce qui me plaît ici !

Ce qui me mine en ce moment c’est que 90% mes amis ne reviendront pas au second semestre… Et, ironie du sort, deux de mes amis américains ne seront en train d’étudier à Paris ! La deuxième partie de l’année s’annonce donc beaucoup moins fun : plus de sortie hebdomadaire à Sally’s (notre fief du mercredi soir), plus de repas internationaux, fini les mots passés en cours avec M pour commenter la soirée de la veille (oui, oui j’ai 23 ans), fini les après midi shopping avec J au mall, fini les soirées à se déchaîner sur la piste de danse (les personnes qui restent sont beaucoup plus sérieuses), même les 3h d’international trade law avec J, M et R  vont mon manquer… Rien que d’y penser mon ventre se serre. J’aurais voulu que le premier semestre ne se termine jamais, que notre bande reste comme elle est…

Cheer up ! (comme dirais les américains) Après tout, qui sait ce que me réserve l’avenir ? Et surtout il faut que je garde le moral pour profiter de la dernière semaine qu’il me reste à passer avec mes amis.

Bref cet article commence à être beaucoup trop long, je ne vous en voudrais pas de n’avoir lu que les mots en gras ! Avant de vous laisser je vous propose à nouveau de me poser, dans les commentaires toutes les questions que vous souhaitez me poser à propos de la vie aux USA, des études, des cheerleader, des voitures, du logement,… Tout ce que vous avez toujours voulu savoir depuis que vous lisez mon blog ! J’essaierais d’y répondre avant mon départ !

25 commentaires

  1. Merci de nous faire partager tes expériences américaines, c’est un plaisir de venir découvrir tes billets. J’ai un cousin qui suit ses études à Fresno pour la troisième année, ça me permet aussi de comprendre son engouement vis-à-vis de ce pays.
    Pour le prochain trimestre ne te prends pas la tête, tu rencontreras d’autres personnes qui te permettront de continuer de faire la fête!
    Bon weekend, bises!

  2. Ce que tu me décris me fait vraiment penser à ce qu’on voit dans les films sur les campus américains. ça a l’air génial!
    Je suis certaine que ton second semestre sera tout aussi Bon, tu découvriras une autre facette de la vie estudiantine américaine 😉

    Sinon, je voulais savoir si le sport est vraiment le plus important sur les campus? les étudiants qui pratiquent le sport sont-ils réellement plus populaires?

  3. Je suis contente que le bilan soit aussi positif, tu est très courageuse de partir aux states…! Je ne sais pas si j’aurais osé 😀 Je suis fière de toi, c’est très chouette, et ton CV va être génial! Moi aussi je me suis sentie beaucoup mieux dans une fac anglaise qu’en France… 🙂

    Bisous!

  4. Contente de lire que ça se passe bien pour toi là-bas. De toute façon avec les articles que l’on pouvait lire ici, on s’en était rendu compte avant tu sais!
    Pour avoir passé un semestre en erasmus en 2006 à Stuttgart en Allemagne je comprends ce que tu peux ressentir à propos de tes amis. En fait avec eux, tu te crées une nouvelle famille et vous êtes toujours très attachés les uns aux autres. En 2010 j’ai toujours des contacts avec mon groupe d’amis de cette période et la majorité va être invitée au mariage!
    Bon j’arrête là mon commentaire, il commence à devenir long et au fait, j’ai tout lu tout article! ^^
    Des bisous!

  5. Avant tt félicitation pour ton blog: fourmillant d’idées d’info …. bref un must , j’espere que ELLE saura le récompenser à sa juste valeur !
    Bon une question Commentappelle t -on un Master 1 et 2 en droit aux USA
    J’ai un master en Droit privée et un Master 2 en Politique de la Ville et beaucoup de mal si je devais faire un CV US.
    Merci pour ton aide

    1. Merci, ça me fait vraiment plaisir!
      Malheureusement je n’ai rien gagné au concours Elle, mais je suis déjà super contente d’avoir été sélectionnée!

    2. Et pour répondre à ta question, la fac de droit aux USA est complètement différente, il n’y a pas vraiment d’equivalent… Ce que tu peux ecrire c’est Business Law Master (equivalent to Law Degree)

  6. Déjà un semestre, ça passe vite dis donc ! Et j’espère que tu en profites à fond ! C’est dommage que la majorité de tes amis partent, mais tu t’en feras certainement des nouveaux au second semestre ! 🙂

  7. C’est un pur bonheur de voir que tu t’éclate, et pour avoir vécu aussi un an aux US (en tant que jeune fille au pair pour ma part) le plus dur c’est de revenir en France, alors bon courage ! 😉

  8. Je suis sûre que ce deuxième semestre t’apportera plein de bonnes choses également, même si je comprends bien sûr ton serrement de coeur.
    J’ADORE ton blog, ton ton, tout ce que tu nous fait partager, et j’ai l’impression de revenir 8 ans en arrière (sauf que j’étais à DC & Maryland), avec tous les bons souvenirs qui s’y rattachent. Si je peux me permettre un conseil, si tu as des opportunités de stage ou une bourse qui te permette d’étudier encore un peu ici, saisis les. Perso j’ai eu un gros coup de blues à mon retour en France (même si évidemment j’étais heureuse de retrouver mes amis et ma famille). Les lourdeurs académiques, administratives; le manque d’empathie des profs; le climat stressant et négatif ambiant de mon école m’ont longtemps fait regretter l’ouverture, la souplesse, et la gentillesse américaines, même si tout est loin d’être parfait là bas. D’ailleurs la preuve, leur système est tellement cher qu’en tant qu’étudiant étranger, si tu décides de rester en dehors d’un cadre d’échange tu vas te taper des frais de scolarité monstrueux (car plus élevés que pour un étudiant US…. Arggghhhhh). Mais tu te construis un super CV alors ne te prends pas trop la tête, profite de ton année et du recul qu’elle te donne sur ton parcours, ta future carrière, ton épanouissement, etc… Ce que tu vis maintenant te profitera toute ta vie (et puis peut-être reviendras tu plus vite que prévu si l’envie te dit). Plein de bises

    1. Merci pour ton commentaire!
      Je compte déjà rester un petit peu plus longtemps pour passer le barreau de NY et après peut etre enchainer sur un stage…
      Quand tu parle de lourdeurs académiques et administratives c’est exactement ça! En France tout à toujours l’air compliqué et négatif…

  9. C’est chouette que ce bilan soit méga positif! Je suis contente que cette expérience se passe bien, et puis que tu nous la racontes aussi, à nous qui sommes coincés ici 🙂

  10. Oui, Cheer up ! parce qu’il y’a six mois, tu n’aurais sans doute jamais imaginé faire de si belles rencontres, alors pourquoi ne pas reproduire cela le semestre qui arrive ? il n’y a pas de raison 😉 Te laisse pas abattre !!! è_é
    Ah et oui, la froideur française… brrrr…
    Moi aussi j’essaie de ne pas trop m’angoisser avec le retour en France, car comme toi, je ne sais pas encore du tout où je vais être, ce que je vais faire. Ca va beaucoup dépendre des décisions de mon copain, pffff… On est un peu dans le même bateau :/
    Même si nos expériences made in USA sont vécues d’un point de vue totalement différent (étudiante sur le campus versus femme au foyer -uhuh-), je pense qu’on se comprend sur pas mal de chose…
    Allez, oui, CHEER UP bon sang !!! 😀

  11. c’est sympa de lire des articles comme ca, pour faire des comparaisons avec ses propres experiences… perso j’ai vecu un semestre a NYC, mais je ne sais pas du tout ce que c’est la vie en campus americain, quel regret !… j’ai fait un stage, et j’ai ete super decue de la mentalité des americains au travail, licenciant les gens du jour au lendemain! bref, bref , bref, articles tres sympa !

  12. ça donne envie !!! Les USA je rêve d’y aller, faire une année là bas ne m’aurait pas déplu mais pas assez d’argent durant ma vie étudiante ! Je suis quand même allé faire un stage de 3 mois en Thaïlande 🙂
    Profite tout de même de ton second semestre, je suis sure que tu vas encore faire de belles rencontres !!
    xoxo

  13. Ne lire que les mots en gras serait bien dommage ! 🙂
    Ton article est peut être conséquent, mais pas long puisqu’il est très intéressant ! 🙂
    Ton 1er semestre aux USA avait l’air merveilleux. Et j’adore découvrir ce que tu apprends sur cette culture via ton blog. =)

    La froideur française, haa, c’est bien triste en effet !
    D’ailleurs, ce n’est peut-être pas pour rien que depuis que je suis à Lyon, j’ai des amis étrangers =D : de Chine, du Mexique, de Roumanie… ! c’est tellement sympa ! Surtout que j’aime beaucoup découvrir de nouvelles cultures.

  14. Je suis ravie pour toi que cette expérience soit si positive… on le ressentait vraiment dans tes billets et ton petit bilan nous le confirme.
    J’espère que tu rebondiras au second semestre en faisant de nouvelles rencontres et en découvrant encore d’autres aspects de la vie américaine. En tout cas, c’est passionnant de te lire, surtout, je l’ai déjà dis et je radote, grâce à ton regard curieux et objectif.
    A part ça : je dois être une prof « à l’américaine » parce que je corresponds par mail avec mes étudiants et je leur réponds aussi vite que possible ! Pour moi le semestre s’est achevé ce matin : dernier cours, dernier exposé et épreuve de commentaire d’oeuvre sur table… je ne les reverrai que pour la session de janvier, c’était un cours sur un seul semestre.

  15. Ne stress pas trop, peut être que ce second semestre sera aussi riche en surprise que le premier? Tu vas surement te faire de nouvelles connaissances et tu prendra de nouvelles petites habitudes, dans de nouveaux endroits, avec de nouvelles personnes! Si des étudiants partent, d’autres arrivent, et par conséquent, tu vas rencontrer de nouvelles têtes qui deviendront de nouveaux amis!
    Allez, haut les coeurs! Profite de ton année!
    🙂

  16. Excellent bilan ! On sent totalement dans ce nouveau blog que tu t’y épanouis bien plus, et c’est un vrai plaisir de te lire au quotidien (pas que les mots en gras, non mais ^^)
    Je ne savais pas que l’expérience lyonnaise avait été moyennement concluante pour toi, mais si j’en lis ton billet, je me dis que tu as bien eu raison de partir sur un coup de tête. Cette expérience te restera toute ta vie !
    On se pose toutes et tous des questions existentielles et c’est souvent difficile d’y répondre, surtout concernant notre avenir, mais l’essentiel, c’est que tu te sentes bien, là, maintenant. Et entourée de toute l’Europe aussi 😉
    Ça fait plaisir de te sentir heureuse.
    Je n’ai pas particulièrement de questions à te poser car tu nous racontes tout très bien, mais continue tes billets, ce sera une vraie joie de les lire !
    Bisous miss !!

  17. Là, comme ça, je n’ai pas trop de questions 😉
    Ravie de voir que c’est aussi positif en tout cas…
    « Jusqu’à présent je savais toujours où je me trouverais dans un an — : c’est exactement ce que je me disais ! Et puis, finalement, ça a été assez simple (enfin, j’ai multiplié les contrats mais n’ai jamais vraiment cherché de boulot)
    Faire le plein de soirées entre amis : le programme est alléchant !

  18. Comme tu dis, il te reste encore tout plein de surprise à découvrir pour le deuxième semestre. De nouvelles personnes vont surement débarquer dans ta vie.
    Tu comptes faire quoi à la fin de ton année. Rentrer ou rester ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s