Ils sont fous ces Ricains #2

Voici la suite et fin des mes réponses à vos questions (la première patie se trouve ici) :

  •  les cartes bancaires : américaine ou française ?

Tout dépend de la banque que tu as en France. H (ma colloc française) n’a  aucun frais quand elle retire de l’argent avec sa carte française d’un ATM (distributeur automatique), tandis que moi je dois à chaque fois payer des frais.

C’est pour cela que j’ai ouvert un compte sur place. Heureusement la fac a un partenariat avec une banque locale, TCF, ce qui facilite la procédure. Je suis donc en possession d’une carte et de 6 chéquiers (ils me prennent vraiment pour une shopaholic !). Il s’agit d’une debit card et non une credit card qui ouvre droit à l’équivalent d’un crédit révolving et qui a mis dans la mouise un grand nombre d’américains ! 

L’utilisation de la carte est vraiment différente d’en France :

–          Dans les magasins, il faut swiper la carte dans une machine prévu à cet effet et parfois signer sur l’écran électronique.

–          Au restaurant, et c’est le plus étrange, on donne sa carte, ils la swipe pour nous, puis on rempli la note en notant le montant du pourboire que l’on veut donner puis le total. Ils prennent donc l’empreinte de la carte avant de la débiter. Tout est basé sur la confiance. Le restaurateur pourrait très bien débiter un autre montant que celui que le client a indiqué sur le ticket… En plus, il n’y a pas de code donc quiconque possède votre carte peu l’utiliser librement !

  • Les américaines placent-elles vraiment des « oh my gooood » et des « what the hell/fuck/ » « you’re so cuuute » « it’s sooo sweet » dans toute conversation ?

Encore une fois, j’ai eu plus d’interaction avec des personnes d’Europe que des USA !

J’ai cependant quelques amies américaines  qui sont loin de ressembler au cliché de la cheerleader blonde. Sachez cependant que cette espèce existe (pas nombreuse dans la law school, mais on en croise sur le campus). 

 

 Toute américaine, a quand même une propension à parler à un moment ou un autre d’un ton aigu et surexcité ! Le « Oh my god » et le « so cute » sont très utilisés !

  • La religion : la séparation état église, qu’en est-il ?

 

Ce qui m’a surpris en arrivant, c’est le nombre d’Eglise qu’on trouve sur le campus.

A part ça je n’ai, pour l’instant, pas trop été choquée par la présence de la religion dans la vie quotidienne. Peut être est ce parce que je vis dans la bulle qu’est le campus…

  • As-tu remarqué du communautarisme ?

 Oui, parmi les étudiants chinois !!

Plus sérieusement, j’ai été pas mal surprise de croiser autant de femmes voilées à Minneapolis. Je ne sais pas vraiment à quelle communauté elles appartiennent mais je croise régulièrement des silhouettes entièrement voilées aussi bien sur le campus qu’à l’extérieur.

Encore une fois, je vis dans une bulle et je pense que la situation est bien différente dans le reste de la ville. Apparemment il y a une communauté mexicaine assez importante ici.

  • Y a-t-il des magasins de fringues sympas et pas chers ?

Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois (c’est pas bien de ne pas suivre ^^), il y a à Minneapolis le plus grand centre commercial des USA : the Mall of America.

C’est tout simplement ENORME ! On trouve tout les classiques : Urban Outfitter, Abercombie, H&M, Old Navy, forever 21,…

Et ce qui est génial c’est que dans le Minnesota il n’y a pas de taxe sur les fringues !! Après mon séjour à Chicago, je réalise que cale fait une belle différence !

  • Tu vas t’inscrire à une sororité ? ou une assoc ?

Pour la sororité, je ne pense pas vu le prix de l’inscription ! Par contre j’ai eu la « chance » d’aller à une fraternity party il y a quelques jours.

Bon, il ne s’agissait pas d’une « vraie » fraternité mais plutôt de plusieurs étudiants en droit, vivant dans la même maison avec des lettres grecques sur le fronton ! Je ne promet donc pas de vous donner une parfaite version de ce qu’est une fête de fraternité mais je peux toujours vous raconter ma soirée…

Tout d’abord il a fallu s’acquitter de 3$ de droit d’entrée qui donnent accès illimité à la bière (moyennant un peu de charme français j’ai pu avoir une vodka-limonade à la place ^^). L’intérieur de la maison est exactement comme dans les films : une baraque en bois et lambris un peu délabrée avec très peu de mobilier (un canapé et une table pour les drinking game) et une foule d’étudiant un verre à la main !

On peut se servir un verre de bière grâce à un objet typiquement américain : le beer keg (que l’on retrouve dans toutes les fêtes américaines), une sorte de tonneau en acier duquel on extrait la bière grâce à  un tuyau (les américains ne voulaient pas nous croire qu’une si formidable invention n’existe pas en France).

Il y a beaucoup de monde et tout le monde ne se connaît pas forcement mais les américains sont très friendly et n’hésite pas à vous serrer la main et à engager la conversation. Evidemment, l’alcool aidant certains sont plus entreprenant que d’autres mais rien de dramatique à déclarer !

On danse, on boit, on hurle pour se parler,… Bref rien de neuf ! Ce qui est original en revanche c’est la fin de la soirée : les flics viennent interrompre la fête suite à une plainte des voisins… A 1h30 tout le monde dehors !

Pour les assoc, il y en a un nombre impressionnant sur le campus, plus ou moins sérieuse (dont la MAZE : Minnesota Association for Zombies Enthusists). Je pense que c’est un moyen idéal de rencontrer du monde. Je fais déjà partie d’une association, International Budy Program, qui met en relation des étudiants américains et des étudiants étrangers. Je me suis vu assigner une « mentor » qui est adorable avec moi et qui m’a déjà fait rencontrer ses amies lors d’un brunch-crêpe le weekend dernier. Régulièrement les membres de l’assoc se réunissent et ainsi j’ai pu rencontrer d’autres étudiants étrangers très sympas.

  • Est-ce que tu aurais envie de rester vivre aux USA après ton année de droit ?

Je ne pense pas, la France me manque malgré tout et puis je n’ai un visa que pour 10 mois. D’un autre côté il est encore un peu tôt pour prendre une telle décision. Qui sait si dans un an je n’aurais pas rencontré l’homme de ma vie, un américain élevé aux hamburgers, trouvé un job, etc !

14 commentaires

  1. Yay ! Merci pour tout ça !
    Peux-tu nous dire quelle est la banque de H avec laquelle elle ne paye pas de frais ?
    Et combien coute l’inscription dans une sororité ?
    Bon et sinon tu feras un post sur pros and cons ? Ce qui est plus sympa chez eux vs ce qui est plus sympa chez nous / qui te manque ?
    Merci pour tes articles en tout cas !!!!

  2. J’aime beaucoup l’association des zombies! 😉
    C’est rigolo de voir que certaines choses que l’on aurait pu croire cliché, comme les fraternités, existent vraiment comme on les voit dans les films!

  3. Pour les CB c’est un peu pareil en Allemagne, ce qui m’avait valu quelques enquiquinements et moments de solitude!

    Pour le reste, ah là là… c’est chouette que tu nous racontes, à défaut de pouvoir rêver y aller!

  4. Coucou Flo.
    Sympa ces questions/réponses. C’est quelle banque qui ne prend pas de frais. Je me rends bientôt aux US pour qq mois et j’avoue que les frais me coûtent une vraie fortune.
    Merciiii
    xoxo

  5. Le Mall of America, le centre commercial qui doit faire genre 5 à 6 x la taille de ma ville natale, ça a été le gros choc culturel pour moi !

  6. « Et ce qui est génial c’est que dans le Minnesota il n’y a pas de taxe sur les fringues !!  »

    han la chance !!! *o*
    (commentaire de fille, bonjour ! ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s