Nightlife in the USA

Cela fait moins d’un mois que je vis aux Etats-Unis pourtant j’ai pu avoir plusieurs aperçus de la vie nocturne ici à Minneapolis.

Quelques remarques préliminaires :

– On peut sortir tous les soirs de la semaine y compris le dimanche. J’ai d’ailleurs été assez surprise, un dimanche soir en sortant du ciné de voir des files d’attentes devant les portes des nightclubs !

– La « night life » commence beaucoup plus tôt et se termine vers 2h !

1. Les bars étudiants du campus

Ici on boit de la bière, on mange des burgers et on joue au billard jusqu’à la fermeture. Pendant un mois, mes amis et moi avons squatté quasiment tout les soirs l’un de ces endroits. C’est évidemment le lieu préféré des garçons pour la bière et le billard (je n’ai malheureusement développé aucun talent à ce jeu, je vais m’en tenir au babyfoot ^^). Malheureusement, maintenant que nous avons tous déménagé dans nos résidences permanentes, ce genre de soirées risque de se faire plus rare…

Ce qui est intéressant c’est que ces bars sont extrêmement stricts sur les contrôles d’identité. Pour boire, il faut montrer pâte blanche (une ID valable). Et à partir de 21h dans la plupart des bars les mineurs (moins de 21 ans) ne peuvent même pas entrer ! C’est assez pénible car plusieurs de mes amis ont moins de 21 ans et se voient refusé l’entrée (y compris de la terrasse) même s’ils ne consomment que des sodas !

2. Les bars downtown

Il s’agit plus ou moins du même type de bars que l’on trouve en France où on peut boire un verre, discuter avec ses amis, puis danser un peu plus tard dans la nuit. Encore une fois on contrôle notre passeport à l’entrée.

D’après ma courte expérience, la musique est pas mal et les boissons sont aux même prix qu’en France.

3. Les boîtes de nuit (clubs)

Je suis sortie une fois en boîte de nuit et cela restera une des nuits les plus marquante du mois d’août !

Pour commencer comme je le disais plus haut, les américains commencent à faire la fête beaucoup plus tôt qu’en France (et ailleurs en Europe). Nous sommes arrivés vers minuit et la piste de danse était déjà bondée, chose qui n’arrive jamais en France avant 2h du mat’ !

A 2h, la musique s’arrête et les lumières se rallument. Tout le monde sort et les rues sont pleines de jeunes à moitié sourds (pour ma part en tout cas) et titubants ! Attention à ne pas trop titiller les américains éméchés qui partent au quart de tour !

Mais ce qui m’a le plus choqué (il n’y a pas d’autre mot), c’est la tenue vestimentaire des américaines. Toutes sans exception sont habillées comme des p**** ! Je suis désolée d’utiliser un tel langage mais il n’y a pas d’autres mots ! Elles ne portent pas des jupes mais des ceintures, pas de robes mais des t-shirt… Nous avons même vu une fille en culotte ! Je me ferais arrêter pour prostitution si je m’habillais comme ça un samedi soir en France !

Mais revenons au début de la soirée : nous avons fait la queue sur le trottoir. Puis à l’entrée on nous met un bracelet différent selon que nous avons plus ou moins de 21 ans (pour la consommation d’alcool). Après nous être acquitté des droits d’entrée (6§), nous entrons dans la fosse : des centaines de jeunes en train de remuer sur de ma techno.

Il nous a fallut un petit moment (et un verre) avant de nous mettre dans l’ambiance et de nous joindre à la foule.

Grosse déception sur la musique : de la techno basique (boum boum) qui lasse au bout de 2min. mais je ne généralise pas car c’est la seule boîte dans laquelle je me suis rendue.

Deuxième choc de la soirée, non pas que l’apparence de streap-teaseuses, elles en ont aussi le comportement. Qu’elles dansent seules ou en accompagnées, les mouvements sont plus que limites… Cela tient plus de la copulation que de la danse !

On a passé la soirée à danser « à l’européenne » en observant le spectacle interdit au moins de 18 ans qui nous entourait !

Bref une expérience inoubliable mais que je n’ai pas trop envie de renouveler rapidement !

17 commentaires

  1. C’est rigolo ces paradoxes qui habitent les USA.. on contrôle les mineurs de 20 ans pour qu’ils ne boivent pas d’alcool mais on laisse les files entrer à demi nues… bizarre, vous avez dit bizarre? 😉

  2. C’est sûr qu’on doit se sentir en décalage, le truc qui peut être pas mal par contre c’est de pouvoir mettre en mini sans se faire traiter de S**** comme en France

    Mais bon, les comportements dans les nightclubs ont l’air plus que limite c’est sûr

  3. ça ne m’étonne pas, il n’y a qu’à voir par exemple les déguisements des filles pour Halloween là bas, ça ressemble plus à de la prostituée de bas étage qu’à de la gentille sorcière ! 😉

  4. J’avais rencontré ce genre de paradoxe à Las Vegas : avec mon frère (à l’époque on n’était pas majeurs) on pouvait se balader dans les casinos avec nos parents toutefois si on faisait mine de vouloir regarder de plus près une machine à sous(même accompagné)la sécurité déboulait!

  5. Les Américaines se sapent comme dans les clips et dansent de façon très chaude mais derrière tout ça, ce n’est que du vent. Je connais plusieurs garçons qui ont tenté de se rapprocher et dommage, ce n’est que de la poudre aux yeux, elles sont très mijorées et surtout SURTOUT pas de sexe, c’est le mal là-bas 😀

    1. ça fait partie des paradoxes américains… Comme l’interdiction absolue de boire une goutte d’alcool avant 21 ans mais la possibilité de conduire une voiture à partir de 16 ans…

  6. C’est vrai que c’est curieux… Un pays à la fois très puritain et qui peut basculer totalement dans l’autre extrême. C’est à voir, au moins une fois dans sa vie même si ça demeure surprenant pour nous autres qui ne somme pas habitués à la même ambiance festive !
    Enfin, j’imagine aussi que ça doit bien dépendre des night clubs et des soirées 🙂
    Je me serais sentie totalement en décalage là…

  7. Attention, a ne pas généraliser, en floride par exemple, c’est bien pire et ca baise carrément dans les boites de nuit, impossible d’aller aux toilettes, sans parler que ces P###, ne mettent pas de culottes, alors des fouffs tu en vois tout le temps.
    Les américaines qui étudient en Floride ( mais qui ne sont pas forcement de Floride, nuance), se lâchent, peu être le climat, et on ne voit que des salopes qui passent leurs temps a bronzer et tourner des films de culs dans les soirées étudiantes, pathétique et désolant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s